Succession de Ballmer : Mulally, c'est fini

Cette fois, le PDG de Ford s'est exprimé directement. Il ne prendra pas la succession de Steve Ballmer à la tête de Microsoft.

Dans la course à la succession de Steve Ballmer, Alan Mullaly avait été cité à plusieurs reprises. Mais début décembre, un membre du conseil d'administration de Ford avait déjà indiqué que le PDG du constructeur ne souhaitait pas quitter Ford avant fin 2014. Un premier signe qui pouvait faire dire que la piste Mullaly s'assombrissait bel et bien. Le scénario se confirme : Alan Mullaly vient d'indiquer à l'agence Associated Press qu'"il ne quittera pas Ford pour aller chez Microsoft", et qu'il compte bien rester à la tête du groupe automobile sur 2014. Selon Reuters, Mullaly a été poussé par son conseil d'administration à rompre une rumeur qui devenait préjudiciable, "détournant l'attention de la presse qui ne relayait plus l'actualité produits et financière de Ford".

Microsoft a indiqué en décembre que le successeur de Ballmer serait officiellement nommé début 2014. L'annonce de cette nomination ne devrait donc être qu'une question de jours... Parmi les candidats potentiels ayant filtré dans la presse demeurent à ce jour Tony Bates, Executive Vice President de Microsoft responsable du développement, de la stratégie et de l'évangélisme (et ancien PDG de Skype), mais aussi Stephen Elop, ancien PDG de Nokia désormais Vice President en charge des activités Devices et Services du groupe. Aux dernières nouvelles, Satya Nadella, Executive Vice President en charge du cloud et des entreprises de l'éditeur, pourrait être l'un des mieux placés dans la course.

Microsoft / Steve Ballmer