Appel à la définition d’un Cloud Computing Basic Profile (CC-I Basic Profile)

Il semble désormais, obligatoire que les éditeurs, les SSII et les utilisateurs se rencontrent, pour débattre et se mettre d'accord sur les bases d'interopérabilité du cloud computing. C’est l’objet de l'Open Cloud Manifesto, un manifeste destiné à promouvoir un système de cloud computing ouvert et interopérable

Les adhérents à l'Open Cloud Manifesto, un manifeste destiné à promouvoir un système de cloud computing ouvert et interopérable, sont de plus en plus nombreux. L'Open Cloud Manifesto vise à simplifier l'interaction entre les différentes solutions de cloud computing.

Parmi les défenseurs de l'OCM, on note la présence, d'IBM, de Cisco, de Red Hat, d'EMC, de Juniper, de Novell, de SAP, de Sun et de VMware. De l'autre coté, on note, déjà, le refus de Microsoft et Amazon d'adhérer à cette démarche et l'absence de réaction de Google.

Il faut définir un Cloud Computing Basic Profile (CC-I Basic profile), à l'instar du fameux WS-I Basic Profile établissant le minimum d'interopérabilité des web services. En effet, la prolifération de nouveaux standards de facto, dans une guerre entre les fournisseurs pour protéger leurs parts de marché ne peut qu'être néfaste pour l'avenir du Cloud Computing

Je pense que le partage de certaines règles de base doit permettre d'accélérer l'adoption du cloud computing, par les développeurs et les éditeurs. Beaucoup d'entre eux, n'osent investir dans le Cloud Computing, par peur du ticket de sortie trop cher et de la forte dépendance au fournisseur.

Affaire à suivre ...

Autour du même sujet