Eviter que le nuage ne se transforme en orage désastreux

Les nombreuses barrières freinant habituellement la réussite des déploiements de logiciels traditionnels ne sont pas différentes dans le Cloud. L'absence d'intégration de données entre les systèmes aboutit à la création de silos d'informations et de multiples versions de la vérité.

Le cloud computing démontre sa capacité à apporter une vraie rupture, notamment en matière de politiques d’achat et de gestion des logiciels d’entreprise. Le Web a vraiment démocratisé le test et l’achat d’applications d’entreprise, et les responsables d’activités n’ont jamais été aussi bien armés pour prendre des décisions d’achat technologique – la plupart des cas en s’affranchissant complètement de la tutelle du département informatique.  Mais à mesure que l’adoption des applications SaaS (software as a service) continue d’augmenter et que le modèle IaaS (Infrastructure as a service) devient viable pour les départements informatiques, il est évident que les nombreuses barrières freinant habituellement la réussite de la mise en œuvre de logiciels traditionnels ("on-premise") ne sont pas différentes dans le Cloud.

Ces problématiques vous sont-elles familières ? 
L'absence d'intégration de données entre les systèmes aboutit à la création de silos d'informations et de multiples versions de la vérité.
Une mauvaise qualité de données freine l'adoption des applications et limite le ROI.

Alléché par des déploiements plus rapides, des tarifs d'abonnements mensuels plus bas (CapEx vs. OpEx) et la possibilité de ne pas restreindre vos activités du fait de la limitation de vos ressources, comment ferez-vous pour garantir que votre stratégie de Cloud représente un paratonnerre efficace, suscitant l'amélioration de vos activités, plutôt qu'un orage désastreux, prêt à s'abattre sur votre entreprise et à causer d'importants dommages ? Voici quelques recommandations :

1.    N'attendez pas pour intégrer. Jeff Kaplan, de THINKstrategies, considère que "la prise en charge de la complexité accrue de l'intégration" est l'un des principaux défis auxquels seront confrontées les entreprises en 2010 et au-delà. Dans de nombreuses entreprises, les applications Cloud ont proliféré au niveau des départements, et l'intégration des données entre ces différentes applications n'a été planifiée qu'après leur mise en œuvre, si elle l'a réellement été. Développez de front votre stratégie d'intégration de données et d'applications, et assurez-vous que celle-ci soit étroitement alignée avec vos plans globaux d'amélioration des processus métiers et d'économie de coûts.

2.    Placez la qualité des données en tête de vos priorités. Du fait de la possibilité de "tester avant d'acheter" offerte par le modèle SaaS, les entreprises se précipitent souvent pour mettre en œuvre ces applications conviviales basées sur le Web. Mais l'impact de l'effet "Garbage in, Garbage out" (déchet à l'entrée, déchet à la sortie) est encore plus nuisible à la réussite de votre stratégie Cloud. Avec aucun équipement hardware à gérer et à maintenir sur site, le modèle du "paiement à l'utilisation" signifie qu'il n'a jamais été aussi facile d'abandonner une application si son taux d'adoption est faible. De la même manière que l'absence d'une véritable politique d'intégration de données aboutit à la création de silos de données et de "multiples versions de la vérité", sans données fiables, pertinentes et opportunes, vous pouvez vous préparer à n'obtenir aucun retour sur investissement de votre Cloud et de vos applications SaaS.

3.    Préparez-vous dès maintenant.
Alors que les applications et plates-formes de Cloud ont mûri, certaines des objections informatiques traditionnelles (sécurité, performances, disponibilité, intégration, personnalisation, etc.) doivent désormais être des questions auxquelles les fournisseurs peuvent répondre sans difficulté, avec des références et des informations détaillées. Parallèlement, les départements informatiques doivent établir de nouveaux critères d'évaluation des fournisseurs de Cloud/SaaS, puisque la plupart des questions soulevées lors des appels d'offres traditionnels - telles que celles concernant les standards technologiques - sont moins pertinentes lors de la sélection d'une offre de Cloud/SaaS.

4.    Pensez en grand, commencez modestement. Développez une véritable stratégie de Cloud Computing, mais évitez toute approche de type "big bang". Procédez à un audit de vos systèmes internes et déterminez quels domaines peuvent bénéficier le plus de l'adoption du SaaS, quels systèmes stratégiques continueront d'être gérés en interne  et quels groupes ont déjà adopté des applications basées sur le Cloud. Cherchez à établir des normes et des guides d'achat pour éviter la "prolifération anarchique du SaaS" et assurez-vous de bien appréhender les priorités, les budgets et les compétences des départements.

5.    Méfiez-vous des solutions ponctuelles. Une importante vague d'innovations se développe autour du Cloud Computing et de nouvelles entreprises apportent de superbes technologies au marché chaque jour. Mais dans le contexte économique actuel, où le financement des start-up peut se révéler particulièrement difficile, vérifiez la viabilité à long terme de votre fournisseur de Cloud/SaaS et cherchez des solutions évolutives, capables de s'adapter à l'accélération de votre rythme de migration de vos applications vers le Cloud.

Que vous réfléchissiez à la mise en œuvre d'applications SaaS, PaaS (platform as a service) ou IaaS, adopter le Cloud Computing peut avoir un impact spectaculaire sur vos activités, en termes d'économies de coûts, d'allocation de ressources, d'agilité et d'alignement. Mais afin de bénéficier de ces avantages, les entreprises de toutes tailles doivent mettre en place une véritable stratégie d'intégration de données dans le Cloud.

Autour du même sujet