Qu’est-ce qu’une impression vraiment responsable ?

Dans l’impression, le geste de remplir ses cartouches d’encre usagées est considéré à tort comme écologique. Le recours aux éco-fonctionnalités des systèmes d'impression ou le choix de cartouches grande capacité sont beaucoup plus écologiques.

Le bon sens n'est pas forcément de bon conseil dans ce domaine technique, complexe et en pleine évolution qu'est l'environnement. C'est aussi ce que nous observons dans le domaine de l'impression.

Prenons un exemple : si vous avez chez vous un vieux réfrigérateur, il peut vous sembler plus écologique de le conserver jusqu'à ce qu'il ne fonctionne plus. Mais sa consommation énergétique est telle, comparée à celle des nouveaux réfrigérateurs disponibles sur le marché, qu'il serait largement préférable pour l'environnement de le remplacer par un réfrigérateur labellisé économe en énergie, et le faire recycler proprement.

De même, d'aucuns diront qu'il est plus écologique de remplir une cartouche d'encre vide pour la réutiliser plutôt que de la retourner gratuitement au fabricant et en acheter une neuve. Cette pratique de remplissage constitue aujourd'hui une part non négligeable du renouvellement des cartouches. Pourtant, les résultats d'une récente analyse du Cycle de Vie d'une cartouche Lexmark démontrent que le fait de faire recycler cette cartouche par le constructeur lorsqu'elle est vide réduit son empreinte carbone de 60%. Ce n'est certainement pas le cas lorsqu'une cartouche d'encre maintes fois remplie par son utilisateur finit à la poubelle.

Mais ce n'est pas tout : une impression responsable ne passe pas seulement par le recyclage des cartouches en fin de vie.

Selon une étude réalisée par Ipsos , 64% des personnes interrogées pensent que les cartouches sont la principale cause de pollution de leur activité d'impression. L'analyse du cycle de vie d'une imprimante laser révèle au contraire que l'impact des cartouches en matière d'émissions de CO2 n'est que de 6%, alors que celui du papier utilisé pour imprimer est de 80%.
C'est pourquoi il nous apparaît primordial, en tant que constructeur, de concevoir des équipements qui permettent d'éliminer le gaspillage papier, mais surtout d'aider nos clients à mieux comprendre l'impact environnemental des impressions et de les accompagner dans la mise en place de bonnes pratiques.

Parmi ces bonnes pratiques, voici quelques éco-gestes simples à adopter :

- utiliser les nombreuses éco-fonctionnalités disponibles sur les nouveaux équipements d'impression : numérisation des documents, utilisation du mode d'impression recto-verso par défaut, partage des imprimantes (via Ethernet ou Wi-Fi), impression en mode brouillon lorsque c'est possible...
- choisir des cartouches grande capacité afin de générer moins de déchets (même si le coût d'achat est supérieur à une cartouche standard, le coût d'utilisation reste inférieur),
- renvoyer gratuitement ses cartouches au constructeur en fin de vie, voire son imprimante, pour qu'elles soient recyclées au mieux.

En conclusion, ce n'est qu'en associant leurs efforts que constructeurs d'imprimantes et utilisateurs pourront réduire jusqu'à 50% l'impact de l'impression sur l'environnement. A nous, constructeurs, de proposer les équipements les plus respectueux possibles de l'environnement, des programmes de traitement de fin de vie vertueux et d'informer et d'éduquer nos clients. Aux utilisateurs d'adopter toutes les bonnes pratiques d'impression que nous leur conseillons pour éviter le gaspillage.

Autour du même sujet