Datacenter : cinq étapes pour une gestion plus efficace de l’énergie

En matière de gestion de consommation d’énergie des systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation, nombreuses sont les entreprises qui peinent à savoir par où commencer. Voici cinq principes que les responsables de datacenters doivent suivre.

Etape 1 - Faire un état approfondi de l'environnement
La première étape critique consiste à faire un état précis de l'environnement de façon à pouvoir décider en connaissance de cause quelles solutions mettre en œuvre pour réduire la consommation d'énergie. Des outils de suivi de la qualité fourniront une vision globale de l'ensemble de l'infrastructure IT en recueillant des informations granulaires sur l'environnement auprès de diverses sources : composants intelligents, rampes électriques (PDU) ou encore spécifications générales des produits.

Etape 2 - S'attaquer aux données
Une analyse approfondie des données collectées doit être menée pour déterminer où se trouvent les meilleures opportunités de réduction de la consommation électrique. Pour être efficaces, ces informations doivent être à la fois complètes et détaillées au niveau de chaque composant informatique.

Etape 3 - Collecter les données en continu et en temps réel (et non sous forme d'instantanés)
La collecte des données doit également s'effectuer en continu et en temps réel pour permettre d'identifier en permanence la consommation d'énergie (c'est-à-dire les pics de consommation et l'impact des changements intervenant dans l'équipement informatique ou l'environnement) plutôt que sous la forme de simples instantanés ponctuels. Grâce à l'analyse des données ainsi recueillies, il est possible de compiler des statistiques concernant la consommation d'énergie effective et l'empreinte carbone totale afin de déterminer les possibles réductions de consommation d'énergie et suivre les améliorations après déploiement des solutions.

 Etape 4 - Connaître l'utilisation des équipements
Une autre étape critique consiste à comprendre comment sont utilisés les différents équipements. Par exemple, un serveur particulier peut consommer énormément d'énergie mais, s'il s'agit d'un système vital pour l'activité, cette dépense pourra donc se justifier. Le suivi simultané, en temps réel, de la consommation d'énergie et de l'utilisation des systèmes permettra également d'identifier les tâches qui peuvent être reportées aux heures creuses, lorsque les coûts de l'électricité sont moindres.

Etape 5 - Déployer des techniques de modélisation visuelle
Des solutions de cartographie peuvent servir à enrichir et simplifier le processus de collecte et d'analyse des données. Grâce à la modélisation visuelle, une représentation graphique des équipements informatiques, par exemple les racks d'un datacenter, offre une interface fournissant rapidement des informations environnementales telles que la consommation d'énergie et les conditions thermiques. Il peut s'agir, soit d'une représentation en temps réel de l'installation existante, soit de la modélisation d'une configuration future en vue d'anticiper des problèmes éventuels, telle qu'une surchauffe ou une surconsommation, avant le déploiement physique de nouveaux équipements. Ce niveau de détail des informations permet de déterminer les changements d'infrastructure les plus efficaces pour atteindre les objectifs en matière de gestion de l'énergie.
 
Une démarche globale
 A chaque étape, des solutions logicielles offrent la meilleure garantie d'exactitude et de promptitude. Tandis que diverses solutions monofonctionnelles sont disponibles, je conseillerais, pour obtenir un maximum de cohérence et de fonctionnalités, d'opter pour une suite intégrée. Les aspects essentiels à rechercher dans une suite logicielle de gestion de la consommation électrique sont l'intuitivité, la précision, la centralisation et l'intégration. Nos études révèlent que, alors que la majorité des initiatives en matière d'efficacité énergétique aboutissent, en moyenne, à réduire de 19% la consommation électrique totale des équipements informatiques, ce chiffre est sans commune mesure avec les résultats que peut produire une démarche globale. La plupart des entreprises qui adoptent une telle démarche parviennent en effet à réaliser des économies de 60% dans ce domaine, voire 80% dans certains cas. Bien entendu, toutes les entreprises ne peuvent escompter un succès de cet ampleur, mais il est clair que l'application de méthodes globales de suivi et de gestion de la consommation énergétique peut engendrer de meilleurs résultats.

En conclusion
Les techniques de gestion de l'alimentation électrique visant à réduire la consommation d'énergie des équipements IT offrent d'importantes possibilités d'économies opérationnelles et d'autres gains pour l'entreprise. Une solution complète doit toutefois combiner différentes approches afin de réduire au maximum la consommation des postes de travail comme des datacenters. Moyennant les outils appropriés, les entreprises peuvent surmonter les principaux obstacles à la mise en œuvre d'une informatique "verte". Pour atteindre des objectifs significatifs de réduction de la consommation d'énergie, il est nécessaire d'associer diverses techniques de gestion (collecte de données, suivi, automatisation, cartographie), le tout associé à une démarche globale.

Autour du même sujet