Le potentiel caché du cloud

Le potentiel du cloud computing est loin de se cantonner au seul aspect de la réduction des coûts d’exploitation : il peut aussi permettre la mise en œuvre dynamique d’innovations dans les opérations métier.

 
Cette année, le CeBIT a indéniablement mis à l'honneur le cloud computing, faisant de lui le thème phare du salon avec le slogan "Work And Life With the Cloud". Nombre d'analystes sont convaincus que ce concept changera radicalement le mode d'utilisation des services informatiques. Ses protagonistes étayent leur argumentation en invoquant des coûts d'utilisation modiques, basés sur les besoins réels, et des délais de mise sur le marché écourtés des projets logiciels. 
 
Collaboration inédites

Ces arguments font ressortir les indéniables atouts techniques de ce concept. Or, le cloud computing ne se résume pas, pour une entreprise, à sa seule dimension technologique : son potentiel le rend à même de définir une nouvelle approche plaçant les opérations métier sous le signe de l'innovation.

Socle technologique donnant naissance à des formes de collaboration inédites, il supprime les clivages entre pôles métier et département informatique, et lève les obstacles qui freinent l'accès aux clients et partenaires commerciaux. Par une intégration élargie en termes d'acteurs, d'expertise et d'informations, et par la mise en adéquation de ces ressources avec la stratégie métier, l'entreprise jouit d'une dynamique et de gains d'efficacité hors pair.
 
Des plates-formes de médias sociaux telles que Facebook, Xing et autres, et des entreprises comme Lego et Dell testent en avant-première certains outils dans l'optique de mieux cerner la valeur ajoutée des nouvelles opportunités de collaboration et de participation.

Ainsi, les passionnés de Lego qui se connectent sur le site Web de la société (http://designbyme.lego.com/en-us/default.aspx) ont la possibilité d'utiliser un outil de conception numérique pour créer leurs propres modèles, ainsi que l'emballage dans lequel ils seront livrés. Leurs créations peuvent être publiées et partagées avec les autres membres de la communauté Lego à des fins de conception collective.

Sur la plate-forme IdeaStorm de Dell (http://www.ideastorm.com), les utilisateurs publient leurs suggestions produits accompagnées de commentaires, mais ont aussi et surtout la possibilité de suivre la manière dont ce constructeur informatique exploite leurs idées et les met en pratique. 

Faire voler en éclats les structures bureaucratiques et systèmes applicatifs rigides
 
Ce potentiel caché derrière le concept technique fait du cloud computing un sujet d'importance pour les entreprises et l'exploitation de ce potentiel constitue l'une des missions les plus intéressantes qui puissent être confiées à un expert informatique ! Il s'agit d'une excellente occasion de faire définitivement voler en éclats les structures bureaucratiques et systèmes applicatifs rigides qui entravent les opérations, et de préparer le terrain à des méthodes de travail et structures souples. 

 
Dans ce contexte, la conception et l'orientation de la solution de gestion des processus métier (BPM) jouent un rôle clé :

1. Cette solution BPM évolue, d'elle-même, en un logiciel collaboratif à l'extrême.

2. Elle offre une plate-forme permettant de faire le lien entre les applications et données, SaaS et en mode cloud, mais aussi les solutions propriétaires d'une part, et les applications existantes sur site d'autre part.

3. Elle doit mettre à profit les atouts avérés et dissocier constamment la logique des processus du contenu dans les logiciels d'exploitation standard, afin de rendre la souplesse et la dynamique véritablement "tangibles". 

  
 Mot clé : collaboration 


Suivant l'orientation qui lui est assignée, le BPM, au même titre que les environnements d'outils qui l'accompagnent, est réputé impossible à gérer, sauf par les experts en processus et spécialistes informatiques. Or, pour que l'optimisation des processus soit un succès, encore faut-il une collaboration de l'ensemble des parties prenantes : utilisateurs et informaticiens, analystes de processus et développeurs, architectes d'entreprise et responsables d'infrastructure, responsables processus et administrateurs. Pourquoi ? Parce que c'est le seul moyen de mettre en oeuvre rapidement des projets tactiques. 

 
Quelle est la condition préalable à la mise en place d'une infrastructure BPM axée sur la coopération ? Une plate-forme d'intégration et de gestion des processus chapeautée par une solution BPM d'entreprise, telle que celle proposée par Software AG.

L'uniformité de son architecture garantir le suivi du cycle de vie de gestion des processus dans son intégralité. Partagée par toutes les divisions de l'entreprise, ses fournisseurs et partenaires commerciaux, cette solution BPM d'entreprise comble le déficit de compréhension au sein des environnements d'outils entre acteurs métier et techniques.


Accès "sans contraintes" et opérations "userfriendly"  à l'extrême

Parallèlement à une même appréhension du contenu, un accès sans contraintes aux processus métier et environnements d'outils est essentiel à la mise en place de scénarios de collaboration réalistes. Et c'est précisément là que le cloud computing et les concepts techniques qui lui sont associés entrent en jeu car qui dit accès "sans contraintes" dit opérations "userfriendly"  à l'extrême, ce qui est le trait distinctif du frontal Web d'un projet en mode cloud.

Il faut également qu'un projet BPM puisse être lancé sans tarder, et sans être précédé d'activités de planification, de déploiement et de financement de grande envergure. Comme sur les plates-formes de médias sociaux, vous pouvez inviter vos collègues, indépendamment de leur situation géographique, à participer à une conception collaborative des processus. La connaissance des processus et les modèles afférents peuvent être partagés, comparés et enrichis collectivement.
 
Pôles métier et techniques peuvent à présent être étroitement intégrés grâce à une approche collaborative, telle que celle mise en oeuvre par Software AG via sa plate-forme Model-to-Execute. Les processus métier créés avec l'outil de conception des processus peuvent être convertis en services informatiques exécutables assortis d'un degré élevé d'automatisation.

Les modifications effectuées par les parties prenantes apparaissent d'emblée de manière transparente à chaque niveau. L'intégration des données de performances résultant du suivi technique avec les indicateurs de processus métier clés autorise la création collaborative de tableaux de bord au niveau de la direction, des divisions et du département informatique.

D'une part, ceci permet de résoudre un problème de processus métier nettement plus rapidement. D'autre part, tous les acteurs de l'entreprise appréhendent à l'unisson et partagent une même vision de l'analyse, de l'évaluation et de l'optimisation des processus.
 

Souplesse de fonctionnement

Recourir au cloud computing pour simplifier la collaboration entre les parties prenantes des processus constitue un facteur de succès décisif pour renforcer la souplesse et adapter en un clin d'oeil les processus métier à des conditions de marché en constante évolution. La modélisation, le prototypage et le test d'un processus métier s'effectuent relativement aisément en mode cloud et ce, que le déploiement technique du service et des applications soit destiné à être réalisé en mode cloud ou sur site.

Il est clair, néanmoins, que les entreprises exploitent de plus en plus des services applicatifs en mode cloud. Du point de vue opérationnel, les plate-formes d'intégration et de gestion des processus de demain intègreront des données et services cloud via des niveaux de service appropriés, indépendamment de leur origine.
 
L'alliance du BPM, de la collaboration et du mode cloud conduit à un nouveau palier d'évolution dans les logiciels d'entreprise puisque les solutions d'entreprise actuelles freinent la transformation métier. Pour quelle raison ? Du fait de la contradiction inhérente entre les logiciels standard et la souplesse des processus.

La normalisation des processus et des organisations par voie logicielle a un coût significatif, qui pèse sur la souplesse qui est aujourd'hui exigée des entreprises. Fusionner la modélisation des processus métier et leur automatisation avec le concept cloud offre une solution durable à ce conflit, puisqu'elle permet de modifier les processus selon une approche collaborative sans qu'une adaptation onéreuse et fastidieuse des applications soit nécessaire.
 
 
 

Autour du même sujet