Quand Google Penguin part à la chasse... aux spammeurs

Tout le monde se rappelle le coup de bambou du « Panda » : mise à jour Google visant à pénaliser les contenus de faible qualité. Aujourd’hui, le numéro 1 des moteurs de recherche chasse les « black hats » (mauvais référenceurs) en lançant sa nouvelle mise à jour « Penguin ».

En quoi consiste Penguin?
On assiste à une véritable course au référencement et à l’hyper-optimisation SEO (Search Engine Optimization) pour être visible partout sur la toile. Certaines entreprises spécialisées dans le référencement des sites ont d’ailleurs oublié l’utilisateur au profit des pages créées uniquement pour les moteurs de recherche.

Google a donc décidé de déployer une nouvelle mise à jour le 24 avril dernier, Penguin, qui lutte contre le spamdexing : technique de spam qui vise à tromper les moteurs de recherche sur la qualité d’une page d’un site, afin d’obtenir un bon classement sur un mot-clé précis dans les moteurs de recherche.
Avec cette nouvelle mise à jour,  tous les sites ayant de mauvais liens ou étant « sur-optimisés » verront leur position descendre dans les résultats naturels et perdront donc en visibilité dans le moteur de recherche Google.
Les éditeurs et autres entreprises technologiques ont tout intérêt à produire des contenus de qualité, avec à la clef de nouvelles sources d'audience et une seule logique sous-jacente : proposer le meilleur de l’information aux internautes.

Les astuces Penguin
Un contenu unique et intelligent
: fini le duplicate content (contenu dupliqué) et place au contenu original. Désormais Google optimise ses résultats en privilégiant la qualité des textes et permet ainsi aux internautes de disposer de contenus intéressants et enrichis. Ces évolutions vont donc favoriser les sites conçus pour les utilisateurs et non pour les robots.
Des critères on-page
 : il est aujourd’hui essentiel de travailler l’ensemble de vos meta tags (titres, descriptions) en mettant en avant vos mots-clés grâce à des balises strong (mots en gras). Veillez cependant à ce que cela reste pertinent et cohérent. Si vous mettez un paragraphe entier en gras ou 50 mots-clés par page vous risquez fortement d’être pénalisé. Gardez en tête que le nouvel algorithme Penguin pense « utilisateurs » et non pas « robots ».
Des liens naturels
 : ne cherchez surtout pas à acheter un package de liens en un clic. Penguin privilégie les liens naturels, de qualité, créés sur une longue période. En effet, si trop de liens pointent vers votre site internet  en l’espace d’une courte durée, Google va se sentir piégé et risque alors de vous sanctionner. Veillez cependant à ne pas abuser des liens en provenance de communiqués de presse mais privilégiez plutôt les mieux adaptés et ceux qui ont une forte notoriété.

Les sanctions Penguin
Vous l’aurez bien compris, si vous construisez un site internet pour les robots et non pas pour les internautes, vous serez aussitôt réprimandé par Google Penguin et verrez le trafic ainsi que le positionnement sur certains mots-clés de votre site web chuter. Du jour au lendemain, un site qui se positionne en première page sur un mot-clé précis peut se retrouver en dernière position.
Le référencement d’un site Internet est un travail continu de communication (rédaction de contenus pertinents, publication sur des sites adaptés, réseaux sociaux, etc.) qui requiert bien souvent des compétences spécifiques et beaucoup de temps.
Face à un Google qui cherche de plus en plus à sanctionner les « black hats », il peut être pertinent de se rapprocher d’experts en référencement qui pourront vous accompagner et surtout vous conseiller pour faire de votre site Internet un site propre et optimisé qui ne risque pas d’être sanctionné par un autre animal.

Autour du même sujet