Guichet unique du Cloud : des bénéfices sous conditions...

En deux ans, le nuage a envahi le ciel des déploiements informatiques. En favorisant l'émergence du Guichet unique dans le Cloud. Pourquoi et comment choisir son guichet unique ? Quels sont les pièges à éviter et les précautions à prendre ?

Ce développement du Cloud qui confirme deux phénomènes: des avantages économiques incontestables (réduction des coûts de structure informatique, logiciels et outils évolués en location "on demand ", facilité de mise en place d'une application). Et parallèlement les craintes de départ (réversibilité, perte de la maitrise des données...) se sont dissipées.
Signes d'une évolution irréversible : les offres de communication d’entreprise, en particulier celles destinées aux PME, sont en train de passer massivement dans le mode Cloud, et le modèle guichet unique enregistre chaque jour de nouveaux clients.
Le principe de base est de fournir en mode hébergé, les services de standard téléphonique, de messagerie unifiée, de VoIP, de convergence voix-données, de systèmes collaboratifs (audio, visio et Web) sur la base d’un tarif au forfait par utilisateur et par mois. C’est le principe des Communications as a Service (Caas).

Pour réussir ce challenge, les opérateurs se sont rapprochés des acteurs phares des communications unifiées, Microsoft et Cisco pour les applicatifs, et des équipementiers pour des fonctions d’IPBX virtuel. Parallèlement, les mêmes opérateurs ont développé des services complémentaires d’intégration et des offres d’infrastructure à la demande (Iaas), par exemple pour permettre à un client d’utiliser des serveurs et des capacités de stockage pour son système d’information.
Pour les opérateurs, cette orientation se justifie par la légitimité dont ils jouissent pour gérer des infrastructures de réseaux mais également parce que les entreprises sont  plus enclins à externaliser aujourd’hui dans un Cloud public des applications non stratégiques comme les communications. Quant aux vendeurs d’IPBX, ils suivent ce mouvement en essayant de déconnecter la fonction de l’endroit où elle est utilisée. En outre, pour les clients, l’effet crise et la vitesse à laquelle évoluent ces technologies rendent ce mode de distribution assez pertinent.

Autre signe des temps : rappelons que les plus grands outils collaboratifs - de Facebook à Gmail, de Twitter à Skype ou de YouTube à Wikipedia, qui sont immédiats à mettre en œuvre, gratuits, ergonomiques, accessibles depuis tout navigateur PC ou mobile… sont tous hébergés sur des infrastructures de Cloud Computing sur Internet.

Les 7 clés du succès du Guichet unique :

En matière de cloud, l'alternative est simple ; soit l'addition de prestataires privés, publiques ou hybrides,  par type d'application ou par type de contrat, soit le choix d'une plateforme de trading à guichet unique. C'est la solution de plus en plus souvent adoptée depuis quelques mois par les  entreprises confrontées à des déploiements; Un succès qui s'explique facilement.

Résumons en 7 points :
- Le coût d'un seul guichet est, par une évidence arithmétique, inférieur à celui de plateformes multiples,
- La facilité et la sécurité d'accès sont simplifiées par le fait de n'avoir qu'un seul site et donc un seul mot de passe,
- Les garanties sur les méthodes de sauvegarde et de protection des données sont regroupées dans un seul et unique contrat.
- Les capacités de stockage sont mutualisées pour plusieurs logiciels et pour plusieurs utilisateurs de la même société dans un espace unique, représentant une grande économie !
- Les garanties sur les accréditations délivrées par le prestataire assurent une meilleure couverture par les assurances sur les responsabilités civiles et pertes d'exploitation de l'entreprise.
- Et enfin, la migration d'un logiciel vers un autre est assurée par le même prestataire sur une même plateforme évitant les risques de migrations d'une plateforme vers une autre.
Un avantage déterminant dans la problématique de la réversibilité des déploiements.
A propos de ce dernier point, rappelons deux principes simples mais souvent oubliés : le Cloud n'est pas une impasse à sens unique, la réversibilité est toujours possible. On peut aller sur le Cloud et revenir en arrière sans perdre de données.

Il n'en reste pas moins que les choix de départ - choix de l'option Cloud, du principe guichet unique et de l'opérateur - sont déterminants et doivent être consensuels car dans ce domaine les risques sont réels et les pièges bien camouflés, mais surtout ils ne sont pas liés à l'expérience du patron d'entreprise, du DSI ou des utilisateurs mais de tous réunis... Car tous seront à terme concernés par les problématiques de déploiement d'un guichet unique Cloud. Par exemple, comment assurer un accès sécurisé aux logiciels de l'entreprise depuis les multiples terminaux PC, postes fixes, Smartphones, tablettes PC ou encore comment assurer la sécurité des données: sauvegarde ou restauration… ?

Autour du même sujet