Windows 8 : 3 questions qui s'imposent

Suite au lancement de Windows 8 le 26 Octobre 2012, on peut s'interroger sur la stratégie de l'éditeur, l'alliance entre le tactile et le "non-tactile" et la révolution du tout devices.

La nouvelle version de Windows 8, lancée le 26 Octobre 2012, révolutionne le système d’exploitation habituellement proposé par Microsoft. Steve Ballmer parle de « nouvelle ère qui s’ouvre pour Microsoft », mais qu’est-ce que cela va changer pour Microsoft ?

Avec l’arrivée de Windows 8, Microsoft compte changer le marché de son système d’exploitation. Microsoft vise désormais trois marchés sur lesquels il compte développer son offre : les PC, les tablettes et les Smartphones. Microsoft, présent sur 80 % du marché des PC, était en effet en très net retard sur les marchés des tablettes et des Smartphones, loin derrière ses concurrents Apple et Google.
Le marché du PC n’offre donc plus la croissance espérée et un des enjeux pour Microsoft se joue sur sa capacité à accompagner les usages multi-devices en proposant un système d’exploitation unique, quel que soit le terminal.
Pour conquérir ce marché, Microsoft doit bâtir de nouvelles relations avec ses partenaires (constructeur & société de développement logiciel) pour offrir une large gamme matérielle et proposer un catalogue d’applications Windows 8 à travers son « Store ».

Windows 8 a été principalement conçu pour les supports tactiles.
En revanche, il est également possible de le basculer sur certains supports qui ne le sont pas. Qu’est-ce que cette double utilisation va changer auprès de l’utilisateur ?  

L’utilisation Windows 8 va se décliner selon le terminal et l’utilisateur. Un particulier va principalement être dans un mode consultatif. Il va donc utiliser son terminal pour naviguer sur internet ou  utiliser une application lui permettant de consulter ses comptes par exemple. Ce mode d’utilisation implique plutôt une utilisation du support tactile et d’un terminal léger. Un Smartphone ou une tablette sont très indiqués dans ce cas-là et Windows 8 apportera alors son ergonomie tactile, adaptée à cet usage. Dans le cas des entreprises, un utilisateur sera soit dans un mode consultatif, dans le cadre d’une réunion par exemple, soit dans un mode productif, dans le cadre de son travail habituel. En mode productif, l’utilisation d’un double écran, d’un clavier et d’une souris sont indispensables pour faciliter la réalisation des taches et Windows 8 lui permettra d’intégrer automatiquement ces différentes extensions.

Aujourd’hui, le parc de PC n’intègre pas le mode tactile, et le renouvellement de la gamme PC, chez les particuliers comme les entreprises, se fera sur plusieurs années. Microsoft ne pouvait pas ignorer cette période transitoire et il n’était donc pas envisageable de miser tout sur le mode tactile. La double utilisation permet donc à l’utilisateur de débuter avec son matériel existant dans un mode non tactile et d’évoluer plus tard, lors de son renouvellement matériel, vers une solution plus adaptée à son usage.
Chez un particulier, le changement de son système d’exploitation s’accompagne la plupart du temps de l’achat d’un nouveau matériel. Le renouvellement du système d’exploitation est donc lié au renouvellement du matériel, puisque adaptés l’un à l’autre. Dans une entreprise, la problématique est complètement différente. En effet, l’évolution matérielle est souvent décorrélée de l’évolution du système d’exploitation, car la priorité est de fournir un poste de travail sécurisé et un environnement de travail adapté aux exigences de l’entreprise. La capacité de Windows 8 à fonctionner sur un environnement non tactile permet aux entreprises une migration plus simple et diluée dans le temps, sans rapport immédiat avec le matériel disponible.

Il y a une véritable volonté de la part de Microsoft d’homogénéiser ses produits. Windows 8 est constitué de la même façon que les Windows Phone. Cette harmonisation va-t-elle redéfinir le monde des nouvelles technologies ?

L’homogénéisation des produits a toujours été un fil conducteur pour tous les constructeurs de matériels et les éditeurs de logiciels. Cette tendance permet de diminuer les coûts et de diffuser au plus grand nombre les technologies. Windows 8 n’est pas le premier logiciel à fournir cette approche, d’autres éditeurs ont déjà harmonisé les interfaces de leurs Smartphone et de leurs tablettes permettant ainsi une diffusion plus rapide de leurs nouveaux terminaux. La révolution apportée par Microsoft est d’inclure le marché des PC dans cette harmonisation et de ce fait d’amener un potentiel de plusieurs centaines de millions d’utilisateur et autant de nouveaux usages non encore présent sur les Smartphones et les tablettes.

Microsoft est déjà le leader mondial des systèmes d’exploitation, aussi bien pour les particuliers que les entreprises. Standardiser Windows sur tous types de devices lui permettra de maintenir cette position de N°1 et de rester dans sa stratégie d’éditeur logiciel ouvert à tout type de constructeur.

Autour du même sujet