Le Cloud : une solution agile et performante pour l’e-commerce

La pression sur les équipes des départements des systèmes d’information n’a jamais été aussi forte et leurs missions tendent à évoluer pour mieux soutenir les ambitions de croissance de l’entreprise.

Au-delà de la maintenance des systèmes informatiques, il est question d’agilité, d’innovation et de rentabilité pour satisfaire les attentes du métier et celles des clients.

Point de vue métier : la nécessité d’améliorer l’efficacité  opérationnelle et  répondre aux besoins des consommateurs rapidement

Pour les marques et les distributeurs qui placent le développement international dans les pays limitrophes ou émergents comme une priorité, il est nécessaire d’avoir la capacité de réduire le « time-to-market » pour générer rapidement de la croissance sur ces nouveaux marchés et affirmer sa présence face à ses concurrents.
C’est un réel challenge pour l’entreprise de disposer des ressources et des compétences techniques adéquates pour gérer en interne les centres de données, la sécurité, le contexte juridique, la syndication des contenus, les devises ou encore les langues des pays où elle opère. Pour offrir un environnement opérationnel efficace, la DSI doit être en mesure de proposer des solutions clés en main, permettant de capitaliser les bonnes pratiques à l’ensemble des régions et d’intégrer les spécificités locales.
Cela pour éviter d’avoir à redévelopper pour chaque nouveau pays et supporter plusieurs plateformes, technologies et développements personnalisés.

Point de vue consommateur : la volonté de bénéficier d’une seule et même expérience

Alors que le consommateur semble avoir naturellement intégré l’aspect digital tout au long de son parcours d’achat et dans sa relation avec la marque et le distributeur, pour un grand nombre d’entreprises, l’omni-canal reste un sujet difficile à appréhender. La fusion entre l’e-commerce et le commerce physique conduit ces entreprises à rationaliser les systèmes d’information ainsi que les silos pour offrir une expérience d’ensemble sans couture. Faire le choix d’une plateforme globale et nativement omni-canal permet d’apporter des fonctionnalités que l’on trouve en magasins sur les sites e-commerce et poursuivre son expérience digitale en points de vente.

Point de vue informatique : la transformation digitale a un coût et prend du temps

Selon une étude Forrester Consulting menée auprès de 156 DSI et dirigeants d’entreprise du secteur du commerce de la distribution aux États-Unis et en Europe 2012, 72 % des commerçants interrogés étaient préoccupés quant à la capacité de leur plateforme d’e-commerce à satisfaire les exigences du multicanal ainsi que les ambitions de croissance de leur entreprise.
En effet, la modernisation du commerce exige un nouveau type d’infrastructure qui supporte de multiples canaux, diversifiés et évolutifs : 73 % doivent acquérir des licences supplémentaires au fil du temps pour soutenir les besoins de développement.
Aujourd’hui, l’une des préoccupations principales des DSI est d’assurer le bon fonctionnement de leur plateforme de commerce. Cette même étude révèle que cela peut mobiliser jusqu’à 34 ressources techniques, qui doivent, entre autres, faire face aux fluctuations des transactions et assurer l’évolutivité de l’infrastructure e-commerce, notamment lors des périodes de haute activité : soldes, black-Fridays,  Noël ou encore ventes flash.
Concernant la modernisation et l’innovation des stratégies e-commerce, là encore, seulement 13 % des répondants intègrent de nouvelles fonctionnalités ou migrent vers de nouvelles versions, régulièrement au cours de l’année.
In fine, ce sont 43 % des DSI et des dirigeants d’entreprise qui sous-estiment les coûts de leur plateforme, bien que 7,5 % de leur chiffre d’affaires soient consacrés à la plateforme de commerce.

Le Cloud, la solution la plus adaptée aux nouveaux enjeux du commerce digital

Le Cloud permet aux directions informatiques de supprimer les infrastructures pas assez efficaces et rentables ainsi de mettre rapidement en œuvre des projets innovants. Ainsi, l’entreprise peut se consacrer à ce qu’elle fait de mieux : développer sa compétitivité, sa croissance et sa relation client.
Certaines grandes marques de renom ont déjà franchi le pas, comme L’Oréal Luxe, Lacoste, ou encore Picard.
Les entreprises qui adoptent une solution Cloud réduisent les complexités des projets de commerce multimarque, omni-canal et international. En comparaison aux entreprises qui exploitent une solution logicielle traditionnelle ou développent en interne, l’investissement technologique en e-commerce passe de 7,5 % à 3,5 % de leur chiffres d’affaires.


Sources : Understanding TCO When Evaluating eCommerce Solutions, Forrester Research 2012
 

Autour du même sujet