E-commerce : maîtriser les pics de trafic grâce au cloud

Pendant le rush de Noël ou les soldes de janvier, certains marchands en ligne réalisent près d’un tiers de leur chiffre affaires. Le système d'information doit pouvoir suivre la cadence pour ne perdre aucune commande.

Si votre entreprise propose des services web ou déploie des applications clients, votre infrastructure informatique doit être en mesure de répondre aux trois exigences suivantes :

  • disponibilité : vos services doivent être accessibles depuis n'importe où et à tout moment sans interruption de service ;
  • performance : les fortes variations de trafic ne doivent pas dégrader la qualité de service ;
  • sécurité : vos systèmes doivent être à l'abri de la fraude, du vol et de la perte de données.

L'équilibre entre ces trois objectifs représente un coût important et souvent difficile à gérer pour une PME ou une start-up qui développe un projet. Les capacités de déploiement, d'automatisation, et la flexibilité du cloud répondent à ces besoins.

Absorber les pics de trafics grâce au cloud public

Les petites enseignes en ligne et les start-up utilisent “nativement” les services de cloud public comme celui d'Amazon Web Services (AWS) car elles n’ont pas à se soucier des problèmes réseaux ni du provisionnement des ressources et serveurs.

Le cloud public n’est pas forcément adapté aux contraintes de l’hébergement de toute une infrastructure informatique, cependant son utilisation en complément dans l’objectif d’absorber de forts trafics pendant une période bien définie, telle que les fêtes de fin d'année par exemple, est toute indiquée.

Grâce à cette technologie, les ressources du site internet sont réparties et desservies depuis un “nuage" de serveurs virtuels dont le nombre augmente en fonction de l’importance du trafic. Le cloud permet de ne pas avoir de limitations lors de hausses de trafic, car ses capacités évoluent avec ce dernier. Dès que le trafic redescend, le cloud s’adapte et les ressources mises à disposition diminuent.

La tarification se fait à l’'usage et fonction des ressources consommées (puissance du processeur, etc.). Le cloud permet de ne payer que ce que l’entreprise consomme réellement.

Cependant, sans connaissance précise de sa futur consommation, la facture peut rapidement dépasser les premières estimations et s’il est difficile de réaliser un prévisionnel des dépenses, il est nécessaire de se faire accompagner par un spécialiste afin d’éviter les surprises.

Garantir la continuité de son service et un certain niveau de sécurité

D’autres entreprises se tournent vers les solutions de cloud privé afin d’ajouter la sécurité aux avantages de l’externalisation. La gestion de l’infrastructure technique est confiée à un infogérant qui met à disposition de l’entreprise : des serveurs, de la bande passante supplémentaire ou tout autre service qui relève de l'infrastructure matérielle. Il garantit une maîtrise et une réactivité élevée en permanence et surtout lors des périodes de pics d'activité.

La continuité de service est par ailleurs garantie. Les pertes de productivité liées à une panne informatique pendant une période clé coûtent cher, tant d’un point de vue financier que pour votre image de marque. La société d’infogérance assure ainsi la continuité de vos services, qu’il s’agisse d’informatique de gestion ou de production métier à travers un plan de continuité informatique auquel peut s’ajouter un plan de reprise d’activité. 

Le cloud computing est fortement recommandé pour des sites avec de fortes variations de trafic. En confiant la gestion du cloud à un infogérant, votre entreprise pourra ainsi se concentrer sur son cœur de métier.

Serveurs / Noel