Les partenaires IT sont en première ligne contre le cybercrime

Les revendeurs et partenaires informatiques ont un rôle essentiel à jouer pour sensibiliser les PME face à l’importance des solutions de sécurité du type Firewall-as-a-Service pour bien protéger leurs actifs.

Il est surprenant de constater qu’en 2016 certaines entreprises en Europe ne mesurent pas encore l’importance de protéger leurs données et leur infrastructure IT avec des solutions de sécurité à jour. Or, il suffit de constater les répercussions possibles des logiciels de demande de rançon pour comprendre la nécessité de sensibiliser les entreprises aux technologies capables de protéger leur activité. Les principaux freins à l’adoption sont économiques et liés au manque d’information. C’est là que les partenaires Channel ont un rôle à jouer, de conseillers pour aider les clients à identifier les solutions les plus avantageuses, mais aussi d’experts capables de mettre à profit leurs connaissances du marché pour recommander aux clients les technologies les plus stratégiques.

Tant au niveau de la veille que du savoir-faire, les PME peinent souvent à se tenir au courant des derniers développements et à adapter leurs mesures de sécurité face aux menaces émergentes. C’est pourquoi de plus en plus de PME sollicitent un partenaire IT de confiance pour les aider à maintenir et à renforcer leur sécurité.

Tout d’abord, les partenaires Channel doivent collaborer avec des professionnels IT pour s’assurer que les décideurs au sein des entreprises clientes comprennent bien la nature et l’ampleur des cybermenaces. Ce sont souvent des attaques dynamiques et sophistiquées, à l’affût de toute occasion d’infiltrer les réseaux de l’entreprise pour dérober des informations, des données à échanger contre une rançon et parfois même simplement pour perturber le fonctionnement normal des opérations, avec à la clé une facture potentiellement salée pour les victimes, de plusieurs milliers à des millions d’euros. Pour continuer de bien se défendre contre la cybercriminalité, il faut absolument ne pas cesser d’identifier de nouveaux vecteurs d’attaque, des vulnérabilités et poursuivre le développement de correctifs et des mesures de protection pour empêcher de futures attaques. Pour s’assurer que les fichiers, la propriété intellectuelle et les informations financières et confidentielles d’une entreprise soient suffisamment protégés, une solution évolutive s’impose, qui continue de se développer en fonction des nouvelles menaces.

Les entreprises de toutes tailles vont devoir solliciter l’assistance des revendeurs informatiques pour les aider dans la sensibilisation aux risques liés aux cybermenaces et aux conséquences potentielles si les mesures de protection en place s’avéraient insuffisantes. Mais ce n’est qu’une étape, car ces arguments seuls ne suffiront pas à convaincre les entreprises d’investir davantage dans l’achat de solutions de nouvelles technologies, surtout quand on sait que la grande majorité n’a pas l’expertise IT nécessaire en interne pour piloter et gérer correctement ces solutions.

Mais dans le contexte actuel marqué par l’omniprésence du Cloud, pourquoi une entreprise privilégierait-elle les investissements en amont dans des solutions de sécurité qu’elle devrait administrer elle-même ? De plus en plus de PME préfèrent effectivement confier la gestion de leur sécurité à un partenaire IT de confiance. Les technologies de sécurité se prêtent très bien au Cloud. Plutôt que d’investir dans les meilleurs équipements ou logiciels, avec le risque qu’ils soient dépassés au bout de 5 ans, les entreprises optent pour la sérénité que confère la stratégie Cloud de sécurité puisque c’est au fournisseur qu’il revient de mettre constamment à jour les systèmes, logiciels et protocoles afin de garantir une protection constante optimale contre les récentes menaces.

Certaines technologies parmi les plus importantes, pare-feu de nouvelle génération et des solutions de sécurité des e-mails, demandent un investissement initial important, pouvant être jugé prohibitif par les clients. D’où l’émergence d’un nouveau positionnement vis-à-vis des technologies traditionnelles, comme les pare-feu. Dans le cadre de l’offre Firewall-as-a-Service (FWaaS), par exemple, les partenaires mettent à la disposition de leurs clients les équipements, logiciels et services nécessaires pour piloter une solution de sécurité réseau complète et à jour pour répondre aux besoins. En contrepartie d’une redevance mensuelle forfaitaire, les entreprises délèguent la gestion de leur sécurité par pare-feu à un tiers chargé de déployer les dernières versions des plateformes de sécurité les plus efficaces du marché. Ainsi, les clients sont certains que leurs actifs sont bien protégés sans qu’ils aient besoin de financer d’éventuelles mises à jour ni de former leur personnel.

Les revendeurs informatiques peuvent poursuivre leur activité en qualité de consultants experts et de fournisseurs de technologies adaptées aux besoins spécifiques de chaque client. L’argument FwaaS vient renforcer la réputation d’apporteurs de solutions des revendeurs : les clients seront dispensés d’investir massivement dans les technologies de sécurité et les fournisseurs de services pourront générer des recettes supplémentaires au travers de prestations complémentaires de reporting, d’analyse, de consulting et d’adaptation de configuration.

Autour du même sujet