Firefox Snowl en piste vers le gestionnaire de sources Web 2.0

Le navigateur de la fondation Mozilla s'est doté d'une extension pour centraliser notamment flux RSS, courriels et messagerie instantanée. Elle vivra sa vie en toute indépendance aux côtés de Thunderbird.

Avec plus de 5 500 extensions déjà disponibles, le navigateur Web Firefox de la firme au panda roux s'est lancé dans une course sans fin à l'innovation. La dernière en date promet d'ailleurs de simplifier la vie de l'internaute 2.0, adepte aux flux RSS, bloging et autres réseaux sociaux.

Baptisée Snowl, la dernière-née des extensions Firefox - disponible au téléchargement en version 0.1 - s'annonce en effet très prometteuse, bien qu'à l'heure actuelle encore au stade du bourgeonnement. Son objectif ? Fournir dans une seule et même interface un gestionnaire de flux de messagerie (e-mail, IM), RSS/Atom, discussions, commentaires et billets en provenance de forums, mais également de services de blogs et de réseaux sociaux.

Cela étant, avant de pouvoir mettre la main sur toutes ses fonctionnalités prometteuses, il faudra comme toujours compter sur les retours d'expérience des premiers utilisateurs, au cœur de la boucle d'amélioration itérative du navigateur. Car pour le moment, il faudra se contenter du simple gestionnaire de flux RSS/Atom et de la possibilité d'importer les messages en provenance du service de microblogging Twitter.

La simplicité et l'intuitivité de Snwol seront à même de séduire un large public

Dans sa première mouture le navigateur fait toutefois déjà preuve de convivialité en permettant aux utilisateurs de choisir entre 2 interfaces complémentaires : l'une empruntant son look à un logiciel de messagerie client, et l'autre ressemblant à une page Web traditionnelle. 

Bien que l'audace ne soit pas (encore ?) réellement de mise en termes de présentation, sa simplicité et son intuitivité seront à même de séduire un large public, allant du geek pressé de consulter ses nouveaux posts à l'utilisateur occasionnel qui peut y voir un moyen de limiter son temps de surf.

Dans les prochaines semaines, l'éventail fonctionnel de Snowl sera bien entendu élargi. Ainsi, il est prévu d'élargir sa compatibilité aux réseau social Facebook, ou encore aux outils de messagerie instantanée Google Talk et AIM. De même, Mozilla Labs - entité "R&D" de la fondation Mozilla -, prévoit d'assurer une gestion bi-directionnelle pour l'ensemble des services et outil de communication (import/export).

Pour l'heure, l'extension dispose d'un moteur de recherche grâce auquel l'internaute est en mesure de rechercher de l'information, indifféremment de la source dont elle provient sans faire l'impasse sur des fonctionnalités - somme toutes classiques - de navigation par onglets, de marque-pages et d'historique.

Mené en parallèle du client de messagerie Thunderbird et d'autres applications innovantes tel qu'Aurora (lire l'article du 07/08/2008 : Vous aussi, inventez le futur de Firefox), le développement de Snwol s'inscrit dans la lignée d'autres projets sous licence GPL (General public Licence). A l'instar notamment de Weave pour intégrer des services Web dans le navigateur ou encore de Prism, pour détacher les applications Web conçues pour fonctionner via Firefox et les exécuter directement sur le poste client.

Autour du même sujet