John Clendening (Siemens PLM Software) : "Le PLM 2.0 permet d'améliorer les étapes de simulations et de tests"

Le spécialiste du cycle de vie des produits évoque l'après-rachat d'UGS, réalisé pour 2,7 milliards d'euros. La généralisation de la 3D permet de créer de nouvelles synergies entre conception et production.

Quelles synergies ont été dégagées depuis le rachat d'UGS début 2007 ?
Depuis la finalisation de l'acquisition en mai 2007, l'intégration d'UGS au sein de Siemens a permis de réaliser des synergies financières conséquentes et de donner naissance au projet Archimède. Il s'agit d'une initiative croisée pour le secteur de l'industrie combinant les meilleures technologies de chacune des divisions de Siemens : Siemens Automation Systems, Motion Control System et Siemens PLM Software, anciennement UGS.

L'objectif de ce projet est de développer les solutions logicielles qui unifient les cycles de vie produit et l'ensemble des processus de production. Siemens peut ainsi concrétiser sa vision du logiciel en aidant ses clients à tirer bénéfice de l'intégration des mondes physiques et virtuels. Cette offre unique proposée aux entreprises est basée sur une technologie qui unifie les cycles de vie de produit et de production.

Quelle est votre stratégie en matière de PLM 2.0 ?
La compétitivité des industriels repose sur leur capacité à optimiser leur productivité et à accroître leur innovation. Nous constatons que les entreprises s'étendent progressivement. D'une part, les partenaires intervenant sur la gestion du cycle de vie des produits sont de plus en plus nombreux, et d'autre part, toutes les personnes pouvant contribuer à l'innovation au sein d'une entreprise sont davantage sollicitées.

Le PLM est aussi stratégique pour les plus petites entreprises

Dans ce contexte, la collaboration est devenue stratégique pour la réussite des entreprises. Nous estimons que le PLM 2.0 devrait donc être basée sur une plateforme ouverte qui pourrait s'intégrer avec tous les systèmes de l'entreprise. C'est pour cela que nous avons notamment lancé en octobre dernier Teamcenter 2007 SOA pour simplifier le déploiement et la maintenance de la plateforme.  

Grâce à la généralisation de la 3D, le PLM 2.0 permet également aux entreprises d'améliorer les simulations et les tests. Elles réduisent ainsi le délai du cycle de production et le temps de mise sur le marché de nouveaux produits de manière significative. La nouvelle génération de PLM intègre les données réelles ou physiques et virtuelles pour créer de nouvelles synergies entre conception et production.

Comment analysez-vous votre position concurrentielle sur le marché du PLM ?
En 2007, Siemens PLM Software a généré une forte croissance du chiffre d'affaires lié à la vente de licences et a augmenté la part de marché du segment dédié aux solutions de développement numérique de produit, notamment grâce au succès du lancement de NX 5.

Siemens PLM Software développe constamment son portefeuille de solutions pour aider les industriels à continuer de développer leurs ressources, les mutualiser et capitaliser dessus. Le PLM est stratégique pour les entreprises, dont les plus petites qui ont bien compris l'intérêt à adopter ce type de solutions.

 


John Clendening est senior vice-président en charge du marketing chez Siemens PLM Software.

Siemens / PLM