ANALYSE
 
29/02/2008

Les blogs frappent à la porte des PME

Pierre à l'édifice de la réduction des coûts dans les entreprises, les blogs ont de plus en plus vocation à diffuser des informations terrain. Mais dans les PME aussi, les efforts de pédagogie restent de mise.
 EnvoyerImprimer 

 
En savoir plus
 
 
 

A qui profitent le plus les blogs ? Certainement aux grandes entreprises et à celles disposant de sites et entités métiers géographiquement éclatées ayant pour objectif de passer au régime minceur tout un tas de coûts aussi bien quantitatifs que qualitatifs (frais de déplacements, temps perdu dans les voyages…).

Pour autant, si ces entreprises ont sans doute beaucoup à gagner à encourager le développement et l'usage des blogs dans le cadre de leur gestion et suivi de projet, elles ne sont aujourd'hui plus les seules à s'y intéresser de près.

Sans aller jusqu'à implémenter des plates-formes de blogs évoluées comme Dotclear, Movable Type, WordPress, ou encore Xoops, les PME locales rêvent elles-aussi de baisse des coûts. Même si elles doivent penser à objectiver le plus amont possible l'étape de mise en place du blog projet."Comme pour tout projet, les PME ne doivent pas monter un blog parce qu'un projet est lancé, mais décider de monter un blog avant de lancer le projet en lui-même", fait remarquer Sylvain de Campou, directeur associé de l'agence Web Nethink.

Alors que pour les grandes entreprises l'excès de distance constituera bien souvent un point de départ du recours aux blogs projets ou métiers, ce ne sera pas nécessairement le cas des plus petites. Pour lesquelles leur mise en œuvre sera davantage considérée comme une opportunité de dynamiser les échanges entre collaborateurs sur le terrain. Voire un moyen de véhiculer des ressentis ou des informations pratiques.

"Les blogs facilitent la capitalisation du savoir et sont un pas vers une rationalisation de la gestion de l'information"
(Richard Coffre - Pagesjaunes.fr)

"En environnement PME, le blog devrait d'abord concerner des informations non cruciales mais intéressantes et jusqu'ici non partagées tel que des impressions fugaces lors d'une rencontre client, une astuce trouvée dans l'utilisation d'Excel ou encore un souci rencontré sur la ligne SNCF menant au bureau", relève Jérôme Delacroix, consultant en management coopératif.

Mais avant de recueillir les fruits de la mise en place de son blog, faut-il encore se montrer en mesure de surmonter plusieurs freins, essentiellement organisationnels.

"Travaillant avec un réseau de cinq PME, nous avons été confrontés à plusieurs limites dont celle du besoin d'acquérir un nouveau réflexe, de trouver le temps nécessaire à l'écriture de billets et oublier que d'autres modalités comme l'audio et la vidéo seraient également utiles pour les commentaires", précise Jérôme Delacroix.

Et Sylvain de Campou d'argumenter : "même si le blog demeure un outil au service du collectif, cela n'empêche pas d'accompagner les intervenants sur la voie de l'autonomie, et de faire preuve de sensibilisation et de pédagogie tout au long du projet".

De moins en moins considérés comme gadget mais utilisés en tant qu'outil d'amélioration de la productivité en entreprise (lire l'article du 17/06/2005 : Wikis et weblogs : le renouveau des outils de groupware ?), les blogs tendant quoi qu'il en soit à gagner leur légitimité en tant qu'espaces privilégiés de partage de connaissances.

"Les blogs sont une brique du système d'information d'entreprise destinée à faciliter la capitalisation du savoir et constituent avant tout un pas vers une rationalisation de la gestion de l'information", analyse de son côté Richard Coffre, responsable maîtrise d'ouvrage pour Pagesjaunes.fr.

 
En savoir plus
 
 
 

Une tendance à la généralisation du partage des savoirs qui ne pourra pas se développer et bénéficier tant aux PME qu'aux grandes entreprises sans un développement des technologies de diffusion et d'accès aux informations".

"La généralisation du microblogging façon Twitter ou Seesmic, des accès Wi-Fi et 3G couplées à l'essor des caméras embarquées dans les ordinateurs portables va permettre de développer la dépose de mini-messages pour son équipe et donner des informations sur le contexte de travail", se réjouit Jérôme Delacroix.

 


JDN SolutionsEnvoyerImprimerHaut de page

Sondage

Votre entreprise évolue-t-elle vers une informatique bimodale ?

Tous les sondages