Chatter : le microblogging intégré au CRM de Salesforce Un interfaçage avec Seesmic Desktop 2

Une propension à se diffuser dans l'organisation

Salesforce base donc sa stratégie sur deux axes forts : la simplicité d'appropriation de Chatter, ressemblant au fonctionnement de Facebook ou Twitter, et l'association de la conversation au contexte métier.

Salesforce propose un outil qui sera familier à ceux qui utilisent Facebook, Twitter, Linkedin ou Viadeo, c'est-à-dire ceux qui ont déjà une expérience 2.0. Un public qui constitue souvent les utilisateurs précurseurs dans l'entreprise et par lesquels rentrent les nouveaux usages. D'ailleurs, on peut penser que l'édition gratuite s'adresse à eux. L'éditeur arrivera d'autant plus à les séduire qu'il leur offre la possibilité d'utiliser leur agrégateur de flux sociaux avec, aujourd'hui, Seesmic Desktop 2. Salesforce est d'ailleurs entré en février 2011  au capital de Seesmic dont la stratégie est désormais tournée vers une offre entreprise.

Les collaborateurs de l'entreprise peuvent alors suivre leur flux métier et gérer leurs conversations professionnelles dans un client dans lequel ils consolident déjà leurs activités sociales externes comme Facebook et Twitter.

 

Conclusion

Chatter est donc une solution facile d'accès, prête à se diffuser de manière virale. Elle se différencie par son appartenance à l'environnement de développement de Force.com et sa capacité à insérer les activités sociales au sein des processus métier. Elle dispose bien entendu des avantages de l'offre Cloud de l'éditeur et l'entreprise cliente pourra également profiter des offres complémentaires comme Community (gestion de communautés externes) et bien d'une solution d'analyse issue du rachat de Radian6. Chatter possède de nombreux atouts pour devenir une brique sociale majeure au sein de l'entreprise.

Collaboratif / CRM