Elior met les bouchées doubles pour son CRM analytique Le tableur Excel, héritage apprécié des forces de ventes

Spécialisé dans la restauration collective et servant chaque jour plusieurs millions de couverts, Elior a décidé en 2002 de donner un second souffle à son processus de développement commercial. Le Groupe se met alors en quête d'un nouvel outil ad hoc de gestion de la relation client avec la volonté d'améliorer sa connaissance marché et d'optimiser l'analyse de ses données clients.

Mais également de généraliser l'usage du reporting d'activité et le rendre plus efficace que par le passé. Car le précédent outil, mis en place dans les années 94-95, n'était plus utilisé que par quelques commerciaux.

"L'objectif était d'avoir à notre disposition un outil CRM fournissant des données sur nos marchés" (Philippe Denis - Directeur méthodes et procédures chez Elior)

"L'objectif était d'avoir à notre disposition un outil CRM permettant de fournir des données sur nos principaux marchés de la restauration collective que sont les entreprises, les établissements scolaires, les hôpitaux et les maisons de retraite", fait savoir Philippe Denis, directeur des méthodes et procédures chez Elior.

Jusqu'à cette époque, la majorité des équipes commerciales utilisait un outil très apprécié autant pour sa convivialité que pour sa simplicité d'utilisation et d'accès : le tableur Excel de la suite Office. Pour autant, ce dernier a cependant fini par montrer ses limites principalement pour la consolidation des données issues du terrain dont les mises en forme variaient du tout au tout en fonction des commerciaux.

En tant que principal sponsor du projet CRM, la Direction Générale souhaitait mettre en place un outil permettant d'accéder à une base de données relation client partagée, accessible à tous les niveaux de hiérarchie. Mais également d'avoir une agrégation des données tant en local qu'au niveau des entités ou encore en centrale pour faciliter le reporting d'équipes.

Applications métiers / CRM