Elior met les bouchées doubles pour son CRM analytique Une peur du flicage difficile à surmonter

Après avoir reçu le feu vert de la direction groupe des systèmes d'information – cette dernière n'ayant montré aucune objection à la mise en œuvre de la solution CDC-Pivotal - la phase d'intégration est lancée courant 2003. La mise en production étant prévue au mois d'avril 2004. En tout, ce sont entre 5 et 10 personnes tant internes qu'externes qui auront été mobilisées tout au long de la mise en place de la solution.

Elior se lance alors dans une phase de formation utilisateurs en s'appuyant sur différents référentiels CRM présents en local et dans les différentes entités du groupe, pour prendre en charge également l'assistance téléphonique de 1er niveau. Une étape qui n'a pas été exempte de difficultés.

Entre 2004 et 2006, le nombre d'utilisateurs de la solution passe progressivement de quelques dizaines à plus d'une centaine

"Il a fallu convaincre les utilisateurs que la mise en place de la solution ne relevait pas d'un objectif de flicage de l'activité mais bien d'avoir une vision consolidée de l'ensemble des actions commerciales pour réaliser un reporting global et fiable visant à accroître l'efficacité du développement commercial", précise Philippe Denis chez Elior.

Une fois ce premier lot de phase commerciale finalisé et déployé avec l'aide d'un intégrateur du marché, Elior a décidé de recruter un chef de projet interne pour reprendre la gestion et la maitrise de l'application.

Entre 2004 et 2006, le nombre d'utilisateurs de la solution passe progressivement de quelques dizaines à plus d'une centaine. Des utilisateurs qui se sont rapidement montrés satisfaits de la solution tant en termes de fonctionnalité de reporting des ventes, que de suivi de l'état d'avancement d'une prospection commerciale ou encore de prévision d'affaires.

 

Applications métiers / CRM