Où va SAP ? Concurrents en embuscade et délicat virage vers le SaaS

Depuis sa création en 1972, l'activité historique de SAP a toujours été orientée autour de la conception et de l'édition de progiciels. Et ce, dans des domaines applicatifs métiers orientés autour de la productivité d'entreprise (gestion, finance, relation client...) ou bien support (ressources humaines, logistique...).

Jusqu'à la fin des années 90, l'hégémonie des solutions SAP dans le milieu grand compte, avec SAP R/3 notamment, avait atteint un tel niveau qu'il était inconcevable de ne pas voir figurer le nom de l'éditeur en short-list de tout appel d'offres progiciel digne de ce nom.

Mais peu à peu, le marché d'équipement auprès des grands comptes a montré ses limites. Et celui de renouvellement a fini par se heurter à la montée en puissance de la concurrence, Oracle en tête mais aussi Sage, Infor, Microsoft...

En 2008, SAP a perdu 1,5 point de part de marché en Amérique du Nord contre seulement 0,2 point pour Oracle

A tel point, en 2008, d'observer pour la première fois selon le Gartner un recul de la part de marché ERP du géant allemand en Amérique du Nord de 1,5 point à 26,8%. Là où dans le même temps, Oracle glissait de seulement 0,2 point (12,7% de PdM) tandis que Sage grimpait de 0,7% (7,9% de PdM).

Le besoin de s'ouvrir à une nouvelle clientèle - celle des petites et moyennes entreprises également dénommée middle-market -, est alors apparu comme un levier de croissance pour SAP. Pour y parvenir, l'éditeur décide alors de lancer une solution en phase avec son temps. Puisque le marché et les clients réclament du SaaS, l'éditeur décide alors de concevoir une nouvelle génération d'ERP en mode SaaS : Business ByDesign.

A son lancement en septembre 2007 ( lire notre interview), SAP se montre d'ailleurs très confiant. Trop peut être, au point d'annoncer à l'époque qu'il compte dégager grâce à cette offre des revenus de un milliard de dollars à horizon 2010.

Or, à fin 2008, la solution ne parvient à séduire qu'une centaine de clients mondiaux. Un camouflet pour l'éditeur qui réagit en s'activant au lancement d'une nouvelle version de son offre : Business ByDesign 2.0. Un lancement qui a tardé à éclore, la livraison d'une version finale et définitive étant calée pour le printemps prochain.

Autour du même sujet