Le réseau social d'entreprise : les bonnes feuilles Les indicateurs de pilotage au service des RSE

La BI pour Business Intelligence désigne la capacité de collecter et de présenter les informations de l'activité d'une entreprise. Par exemple, consolider les chiffres d'affaires de filiales, ou encore le nombre de produits vendus par régions, etc. La finalité du BI est de pouvoir piloter et mieux décider en mesurant. Lorsque l'on met en place un RSE, il est alors logique de proposer aux managers de remonter dans les espaces les indicateurs afin d'avoir une vision de pilotage. Par exemple, si un groupe ou une communauté travaille sur le déploiement de nouveaux magasins en Espagne, alors il peut être utile de proposer un tableau de bord dans ce groupe qui remonte les indicateurs (CA, ventes, etc.) de l'Espagne. Le RSE devient un réceptacle de plus pour publier les indicateurs décisionnels de l'entreprise.

Un champ nouveau et passionnant s'ouvre, comme l'a été en son temps la BI pour les informations non structurées

L'autre dimension est de considérer le fait social comme un indicateur. En effet, pour mesurer l'innovation, la transversalité, l'activité d'une entité, il est aussi possible de récupérer des informations issues du RSE (nombre de connexions, nombre d'articles publiés, nombre de suivis...) afin de les faire remonter comme des indicateurs de l'activité de l'entreprise. C'est un champ nouveau et passionnant qui s'ouvre, comme l'a été en son temps la BI pour les informations non structurées. Quels sont les indicateurs pertinents ? Comment les agréger ? Quels sont les biais ? A chaque contexte d'entreprise, un indicateur différent et surtout un objectif différent en fonction de la stratégie. "Il n'y a pas de progrès sans mesure", la BI appliquée aux réseaux sociaux en entreprise est amenée à voir un essor important.

Collaboratif / Business intelligence