Microsoft obtient la réouverture du dossier face à Eolas

Le bureau américain chargé des brevets, l'USPTO, a réouvert l'affaire opposant Microsoft à Eolas Technologies, donnant la possibilité à l'éditeur américain de prouver que les brevets d'Eolas concernant la gestion des plugs-ins dans un navigateur Web ne sont pas valides. Microsoft a obtenu en effet de l'USPTO que soit reconsidérer son argument principal : l'éditeur estime être le premier à avoir inventé cette technologie. L'affaire qui pourrait encore durer des mois avant de voir une décision rendue, s'était soldée en août 2003 par la condamnation de Microsoft à une amende de 520,6 millions de dollars.

Microsoft / Juridique