Affaire Oracle : SAP admet le vol de données

SAP, le numéro un européen des progiciels, admet que sa filiale TommorowNow avait effectué des "téléchargements inappropriés" de documents appartenant à son concurrent Oracle. Mais SAP persiste à dire qu'il n'a pas eu accès à ces documents. Par ces déclarations, SAP souhaite mettre fin aux accusations de Oracle pour vol de propriété intellectuelle.

SAP regrette l'incident, et le trouve inadmissible. Des changements à la tête de TommorowNow ont été effectués. Après ces déclarations, l'action de SAP perdait 1,3% en bourse. Oracle avait porté l'affaire en justice, et SAP annonce se préparer à tous les types de règlements envisageables pour mettre fin à cette affaire.

Juridique / Oracle