BYOD : les employés redoutent une atteinte à leur vie privée

Plus de 8 personnes sur 10 craignent que l'utilisation de terminaux personnels pour travailler favorise l'intrusion de l'entreprise dans leur vie privée.

Utiliser un terminal personnel à des fins professionnelles, ou Bring Your Own Device (BYOD) en anglais, n'est-ce pas aussi ouvrir grand la porte de sa vie privée à l'entreprise ou à la DSI ? C'est en tout cas ce que craint la grande majorité des utilisateurs interrogés par Harris, dans le cadre d'une récente étude. Selon ce sondage, portant sur plus de 2200 adultes américains, et financé par un fournisseur de solutions de gestion de parc mobile ou Mobile Device Management (Fiberlink), 82% des personnes interrogées redoutent que le BYOD permette de mieux les espionner et envahisse leur vie privé.

Cette même proportion de répondants redoute particulièrement que les employeurs ne puissent, par le biais du BYOD, analyser les sites web sur lesquels ils naviguent hors des heures de travail. Une proportion plus forte encore (86%) s'inquiète de voir aussi potentiellement exposées, à cause du BYOD, leurs photos personnelles ou leurs musiques. Plus des trois quart des sondés ne souhaitent pas non plus que leur employeur puisse avoir connaissance des applications qu'ils ont installées sur leur terminal personnel.

Smartphone / BYOD