Chromebook : IDC estime "presque nulle" la progression en entreprise

Avec 1% du marché en 2013, les Chromebooks sont loin de faire le poids face aux PC. Les résistances des utilisateurs de la suite Office pèsent notamment dans le manque d'adoption.

Les Chromebooks sont là depuis 2011 mais peinent encore à séduire en masse les entreprises et même l'ensemble des utilisateurs. Avec près de 2,5 millions de Chromebooks écoulés dans le monde en 2013, les portables de Google tournant sous Chrome OS détiennent en effet seulement 1% de part de marché sur le segment des ordinateurs, selon IDC. La situation ne devrait guère s'arranger dans le temps puisque le cabinet prévoit en 2017 une part de marché de 2%, avec environ 6 millions d'unités vendues.

"Au-delà du marché de l'Education, la progression de l'adoption des Chromebooks dans les entreprises est probablement pratiquement nulle", a même tranché Loren Loverde, analyste pour IDC interrogé par Computerworld. L'attachement des utilisateurs envers la suite Office pourrait constituer un début d'explication à ce désamour. Avec une part de marché sur la bureautique de plus de 90% selon IDC, Office est toujours aujourd'hui indissociable du monde PC et donc de Windows.

Or, il se trouve que les utilisateurs sont en très grande majorité toujours très attachés à Office, et qu'il n'est pas rare que les DSI rencontrent de leur part des résistances, comme le raconte Computerworkd citant un DSI d'une PME américaine. En France, l'agence digitale Fred&Farid, qui teste actuellement les Chromebooks, n'a pas annulé ses licences Office en cours. En revanche, elle a fait le choix de ne plus installer de nouvelles licences Office pour de nouveaux postes de travail en privilégiant les Google Apps (lire l'article Bureautique cloud : ces entreprises qui franchissent le pas).

PME / Office