Des backdoors trouvés dans iOS ?

Preuves troublantes à l'appui, un spécialiste suspecte Apple d'avoir a caché des fonctionnalités permettant d'extraire en clair des données des terminaux iOS.

Lors d'une présentation donnée dans le cadre de HOPE/X, un événement dédié au hacking, le spécialiste Jonathan Zdziarski a affirmé avoir trouvé la présence de backdoors dans iOS. Des portes dérobées qui permettraient par exemple notamment à la police scientifique, pour laquelle travaille Jonathan Zdziarski, de mettre la main sur certaines données, en clair, contenues dans les terminaux iOS. L'accès aux données peut se faire avec... ou sans fil. Encore plus troublant : ces redoutables fonctionnalités ne seraient pas du tout évoquées dans la documentation officielle d'Apple... La présentation peut être consultée en ligne (format PDF).

La firme à la pomme a réagi. Elle a affirmé qu'il s'agissait là de fonctionnalités pensées pour offrir "à Apple, aux développeurs et aux services informatiques des entreprises" la possibilité de "diagnostiquer" les terminaux iOS Apple. L'entreprise de Tim Cook a aussi souligné que cette possibilité requiert le déverrouillage du terminal, et certains feux verts de l'utilisateur. Jonathan Zdziarski n'en croit pas un mot, et a rétorqué sur son site que ces fonctionnalités ne pouvaient pas avoir été mises en place pour du débogage, notamment parce qu'elles ne peuvent pas être désactivées, ne notifient pas l'utilisateur et... permettent d'extraire des informations très personnelles assez peu utiles pour établir un diagnostique technique.

Apple / IOS