NFC : pourquoi les entreprises s'y mettent Tags et lecteurs NFC : les entreprises s'équipent aussi

Si les entreprises attendent que le grand public se saisisse de la technologie, elles n'auront donc bientôt plus cette excuse. De leur côté, les pas à franchir consistent à s'équiper de lecteurs et de tags. Des équipements tout aussi nécessaires au décollage de la NFC.  

laurence becq, porte-parole de l'afscm.
Laurence Becq, porte-parole de l'AFSCM. © AFSCM

Les tags en eux-mêmes coûtent quelques centimes d'euros. "Ce qui aussi va peser dans la facture c'est surtout le déploiement de ces tags et la gestion informatique du parc d'étiquettes, dont les informations peuvent être souvent à rafraîchir", précise Laurence Becq, de l'AFSCM.

 

La majorité des terminaux électroniques de paiement bientôt compatibles

Quant aux lecteurs compatibles, par exemple de carte bancaire dans la grande distribution, "ils sont régulièrement renouvelés, tous les 5 ans peu près. Et le remplacement des anciens terminaux pour des terminaux compatibles NFC a déjà commencé. Aujourd'hui 10% des TPE, les terminaux électroniques de paiement, sont compatibles avec la NFC", fait remarquer le consultant chez Solucom Romain Lecomte, qui précise tout de même qu'un TPE compatible n'a pas obligatoirement la fonctionnalité d'activée...

Si les hypermarchés ont déjà renouvelé leur TPE, et Casino se lancent aujourd'hui dans un magasin full NFC, la grande distribution n'est pas la seule concernée. "Les billetteries à l'entrée des stades, ou des spectacles, prennent de plus en plus en compte la NFC lors du renouvellement de leur flotte", a pu observer Laurence Becq, porte-parole de l'AFSCM. Le Stade de France, ou les récents Jeux olympiques de Londres ont d'ailleurs pu se servir de cette technologie.

NFC / TPE