Netscape 7... et les autres: les alternatives à Internet Explorer
Par le JDNet Solutions (Benchmark Group)
URL : http://www.journaldunet.com/solutions/0209/020902_navigateurs.shtml
Lundi 2 septembre 2002

A lire également
Saga Netscape/Microsoft : histoire d'un renversement
Indicateurs
Parts de marché des navigateurs en juin 2002
A l'heure où tout semble joué pour Microsoft et son Internet Explorer (IE), véritable tank écrasant tout sur son passage, il est intéressant de regarder comment la résistance s'organise. Les développeurs du monde du logiciel libre, en particulier, ont formé depuis quelques années des projets pour donner naissance à des navigateurs concurrents (d'autant qu'IE ne fonctionne pas sous Linux). Petit tour d'horizon des forces en présence.

Netscape toujours chef de file ?
Après avoir rendu son code public, et donc permis des développements de navigateurs tels que Mozilla, Netscape a mis plusieurs années, sautant même la version 5 de son produit, pour finalement sortir un navigateur version 6 inspiré du code de… Mozilla. Très attendue, cette version avait beaucoup déçu, notamment à cause de sa lenteur au démarrage. Netscape 7 (qui n'est pas qu'un navigateur, mais aussi un client mail et un éditeur de pages, notamment) est disponible depuis peu, et prétend corriger ce gros défaut. Ses autres fonctionnalités restent néanmoins sensiblement les mêmes, avec quelques améliorations. Sécurité et protection de la vie privée ont été renforcées, et l'historique est désormais situé dans une barre latérale (clin d'œil à IE ?). De plus, Netscape 7, détenu par AOL depuis 1998, est agrémenté de la messagerie instantané estampillée AOL.

Mozilla, possible successeur de Netscape
Pour Mozilla, tout a commencé le 23 janvier 1998, lorsque Netscape Communications a annoncé l'ouverture du code du navigateur. Le projet a abouti en 2002 avec la sortie de navigateur Mozilla 1.0, dont le moteur répond au doux nom de "Gecko".
Aujourd'hui, Mozilla est notamment le navigateur Linux le plus connu (il fonctionne aussi sous Windows). Réputé pour sa stabilité, il incorpore quelques fonctionnalités intéressantes : ajustement aisé de la taille du texte des pages Web, par exemple. Son principale défaut serait son manque de rapidité, qu'il a peut-être hérité de Netscape. Il reste cependant un des navigateurs alternatifs les mieux positionnés en termes de parts de marché, toutes proportions gardées bien sûr.

Opera, un petit navigateur qui monte mais ne décolle pas
La première version du navigateur (propriétaire) Opera date de 1996. La version la plus récente (décembre 2001) est Opera 6, alors que Opera 7 verra le jour prochainement.
Parmi les navigateurs présentés ici, Opera est l'un des plus rapides. Une de ses fonctionnalités est assez originale : le Mouse Gesturing : des mouvements prédéterminés (comme une combinaison simple de clics) exécutés à l'aide de la souris permettent de naviguer sans utiliser les barres d'outils et autres raccourcis clavier, ou de zoomer et dé-zoomer sur les pages. Sa compatibilité Javascript et CSS, certes en conformité stricte avec le W3C, ne garantit pas un affichage des pages comme sous IE - la plupart des pages web étant optimisées pour le navigateur du Microsoft, consacrant la prise de liberté de l'éditeur avec les standards comme, de facto, un standard ! Le problème/paradoxe est d'ailleurs le même avec tous les navigateurs alternatifs dont Netscape.

Les outsiders : Konqueror, Galeon et Dillo
Konqueror est à la fois un navigateur et un gestionnaire de fichiers. Une fenêtre de navigation peut être divisée en deux : d'un côté, le HTML, de l'autre une vue de l'aborescence d'un disque dur. Il fonctionne avec l'environnement KDE, sous Linux, dont il utilise le performant moteur HTML khtml.

Galeon est le navigateur développé dans le cadre du projet GNOME (environnement de bureau Linux, comme KDE). La version la plus récente (1.2.5) date de juin 2002. Comme Mozilla, il utilise le moteur Gecko. Citons parmi ses fonctionnalités les mêmes options de mouvements de souris préindéxés que Opera. A suivre, donc…

Dillo est un projet de navigateur récent, complètement écrit en C, et très léger (le fichier compilé pèse moins de 300 Ko !). Pour l'instant, la dernière version disponible est Dillo 0.6.5 (avril 2002). Son rendu HTML est jugé très bon. Ce peut être un projet prometteur. Là aussi, à suivre…

Evidemment, ce mini panorama est disproportionné, compte tenu des chiffres des parts de marché des navigateurs. De Netscape, ex-géant de la navigation, à Dillo, nouveau venu dans la bataille, tous espèrent se faire une place au soleil. Un navigateur Internet réussira-t-il un jour à sortir de l'ombre de Microsoft ? [Serge Descombes, JDNet]



Pour tout problème de consultation, écrivez au Webmaster
Copyrights et reproductions . Données personnelles
Copyright 2006 Benchmark Group - 69-71 avenue Pierre Grenier
92517 Boulogne Billancourt Cedex, FRANCE