La fondation Mozilla envisage de reverser une partie de ses gains à ses contributeurs...
48.5%
Je vais m’intéresser davantage aux applications du projet
28.3%
Je ne comprends toujours pas la logique Open Source
9.1%
Je vais commencer à contribuer au projet Mozilla
7.1%
Je vais accentuer mon engagement dans la fondation
Démarré le 31/05/2006 | 99 votes | Résultat au 14/06/2006
Un intérêt croissant pour la Fondation Mozilla
L'annonce du projet de reverserment d'une partie des revenus de Mozilla aux contributeurs est vue comme une bonne raison de s'intéresser aux outils de la fondation. Beaucoup s'interrogent néanmoins sur la logique Open Source.
(15/06/2006)


En fin d'année dernière, la fondation Mozilla a eu la bonne surprise de recevoir plusieurs dizaines de millions de dollars de dons. Des enveloppes versées par les sociétés Google, Yahoo, Amazon et eBay. Objectif de ces entreprises : remercier l'organisation pour
avoir intégré au sein de la boîte de recherche du navigateur Firefox des liens vers leur site respectif (lire l'article du 06/06/2006).

Aux côtés de l'embauche de nouveaux salariés, le projet a décidé - suite à cet apport - de revervser une partie de ses revenus à ses développeurs indépendants. Plusieurs pistes ont ainsi été envisagées, principalement autour d'actions de défraiement (touchant aux frais de déplacements, de matériel, de connexion, etc.).


Pour la majorité des répondants (52.2%), cette actualité représente un nouvel indicateur positif qui pousse à s'intéresser davantage aux applications de la Fondation Mozilla. Parmi ces applicatifs, on compte principalement le navigateur Firefox, dont la part de marché ne cesse de croître depuis son lancement fin 2004 (pour atteindre aujourd'hui entre 10 et 20% selon les mesures), et la solution de messagerie Thunderbird.

Parmi les répondants les plus motivés par la technologie Mozilla, 9,8 % indiquent vouloir désormais s'engager dans le projet par des contributions, et 7,6 % accentuer leur engagement dans la fondation.

Mais une grande partie des répondants restent dubitatifs quant au modèle Open Source. Près de 30,5 % des sondés ne comprennent en effet toujours pas cette logique de licence qui, rappelons le, prend le contre-pied de la philosophie propriétaire traditionnelle, en misant sur l'ouverture et le partage de codes sources entre sociétés utilisatrices.


  

Commentaire réalisé le 14/06/2006

Je ne comprends toujours pas la logique Open Source

Je vais m’intéresser davantage aux applications du projet

Je vais commencer à contribuer au projet Mozilla

Je vais accentuer mon engagement dans la fondation

démarré le 31/05/2006
Solutions Envoyer Imprimer Haut de page