Signature Solution : IBM package une offre de Web Analytics

IBM Signature Solution Après avoir fait de l'Analytics l'un des quatre piliers de sa stratégie de croissance pour les cinq prochaines années, le groupe dévoile une série d'offres d'analyse décisionnelle verticales.

IBM a détaillé sa politique produit autour de l'Analytics. "Un domaine qui fait partie des quatre axes stratégiques de développement du groupe pour les cinq prochaines années, aux côtés du Cloud Computing, du potentiel de croissance que nous avons identifié dans les pays émergents, et de nos offres touchant à l'optimisation de la vie en société, ce que nous appelons Smarter Planete", explique Patrice Poiraud chez IBM France.

 

Dans le cadre de cette stratégie, baptisée Smarter Analytics, le géant a dévoilé aujourd'hui trois nouvelles lignes de solutions (appelées Signature Solution), ciblant chacune des problématiques verticales. Deux d'entre-elles concernent directement la fonction financière, l'une a pour but de détecter les fraudes, la seconde estimer les risques financiers (d'un placement par exemple). Et ce en se basant sur la masse de données structurées et non-structurées dont bénéficie l'entreprise, à la fois en interne et sur le Web ou des bases externes (en vue d'analyser les comportements suspects ou risqués).
 


Une offre de Web Analytics combinée à des solutions de data mining

La troisième offre proposée par IBM n'est autre qu'une solution de Web et CRM Analytics. Sa principale valeur ajoutée ? Elle réside dans la capacité à traiter rapidement une grande variété de données [ndlr des tweets, des contenus issus de blogs, des informations d'audience Web...] dans des volumes importants pouvant atteindre plusieurs petabits, c'est-à-dire des milliers de terabits", explique le directeur Smarter Analytics d'IBM France.

 

Derrière cette vision, l'objectif est de donner aux entreprises les moyens d'analyser en temps réel le comportement d'un client, sur un site par exemple, afin de réagir immédiatement en mettant en place un plan d'action approprié : pousser un contenu, envoyer une réponse par SMS, déclencher un appel téléphonique... "Ce qui peut permettre d'optimiser le taux de churn [ndlr résiliation-réabonnement] chez un opérateur par exemple". Au final, l'idée est bien de définir la meilleure réponse en fonction d'une modélisation des profils client réalisée en amont au regard de l'historique des interactions. "Mais aussi en fonction de l'analyse des données de la concurrence et des réactions, positives ou négatives, des clients et prospects sur le Web", détaille Patrice Poiraud.

 

Des solutions de traitement massif de données reposant sur Hadoop

Portée par IBM Global Services, l'offre Signature Solution repose sur une série de produits : InfoSphere BigInsights pour récupérer des données dans différents formats en provenance de différentes sources et réaliser un premier niveau de traitement, InfoSphere Stream pour mettre en œuvre des traitements à la volée sur de gros volumes de données. Deux outils qui s'adossent au framework Open Source Hadoop. A cette couche d'infrastructure, IBM ajoute une myriade de solutions d'analyse et de restitution tierces, notamment issues d'acquisitions. Au programme : Cognos pour le reporting, et SPSS pour l'analyse statistique, le datamining et l'analyse prédictive.
 

"Analytics et Big Data vont devenir une commodité" 

"Pour l'analyse du comportement client, nous disposons dans notre offre de Cognos Customer Insight", détaille Patrice Poiraud. "Côté analyse de campagne, nous avons acquis Unica, et DemandTec sur le terrain de l'optimisation des tarifs." Qu'en est-il sur le terrain de l'analyse des réseaux sociaux Web ? "Nous positionnons l'offre de Web Analytics de Coremetrics pour ce type de besoins", explique Patrice Poiraud. Et pour les projets nécessitant une puissance de calcul importante, IBM avance une déclinaison métier de son supercalculateur Watson. Une brique qui peut servir dans certains domaines de la relation client nécessitant un traitement complexe de gros volumes de données, pour réaliser des diagnostiques en médecine par exemple.
 

Alors qu'IBM cible avec cette offre plutôt des grands groupes et des sociétés de taille moyenne (de quelques milliers de salariés), le géant informatique en est sûr : les solutions combinant Analytics et Big Data vont se démocratiser dans les années à venir. De la même manière que les outils de CRM et les progiciels de gestion en leur temps, "ces deux leviers vont devenir une commodité", lâche Patrice Poiraud.

IBM / CRM