1er Flop 2014 : architecte réseaux

Salaires bruts annuels en euros généralement observés par Clémentine ©  JDN - données Clémentine

"Après avoir eu le vent en poupe dans les années 2000, le profil d'architecte de réseaux traditionnels est aujourd'hui peu recherché. Le déploiement des réseaux 3G/4G étant en grande partie terminé, les entreprises n'ont plus besoin de ces profils qui doivent désormais se 'contenter' de maintenir ou optimiser les réseaux existants", explique Clémentine pour justifier la présence de ce métier parmi les Flops 2014. Un relatif désintérêt pour ce profil donc, accentué par le fait que les sociétés se tournent de plus en plus désormais vers des réseaux "virtuels", ajoute le cabinet de recrutement.