IBM préféré à Google et Microsoft par les futurs ingénieurs européens

Universum a demandé à 75 000 étudiants suivant une formation d'ingénieur en Europe dans quelles entreprises ils voudraient travailler et pourquoi. Les prétentions salariales, selon les pays, ont aussi été comparées.

Les entreprises américaines du secteur informatique ont toujours la cote auprès des étudiants suivant une école ou une formation d'ingénieur. Cabinet d’étude et de conseil, Universum a sondé plus de 75 000 de ces futurs ingénieurs, dans toute l'Europe, pour savoir quels étaient, en 2015, leurs employeurs préférés. Les répondants sont issus de 12 pays de la zone européenne (Belgique, Suisse, Allemagne, Espagne, France, Italie, Pays-Bas, Pologne, Russie, Suède, Turquie et Royaume-Uni). Les résultats sont pondérés en fonction du PIB de chacun des pays. Selon cette méthodologie, c'est IBM qui est l'employeur le plus attractif pour ces futurs ingénieurs européens. Big Blue passe cette année devant Siemens, et reste devant Google et Microsoft (voir ci-dessous).
Les 25 employeurs les plus attractifs auprès des  étudiants suivant une formation d'ingénieur en Europe.  Universum

Universum a aussi demandé aux élèves ce qu'ils attendaient le plus de leurs futurs employeurs. La moitié d'entre eux évoque l'innovation parmi les 3 critères les plus importants à leurs yeux. "Seule exception, les étudiants russes mettent en avant la solidité financière de l’entreprise et le succès commercial bien avant l’innovation", remarque l'étude. Cette dernière a aussi pu mesurer les prétentions salariales des futurs diplômés, dans chaque pays, et les comparer avec les élèves suivant une formation commerciale.

Prétentions salariales  (salaire brut, hors primes et commissions) pour un premier poste après l'obtention du diplôme pour les étudiants en formation commerciale (en bleu) et d'ingénieur (en vert).  © Universum

 

Microsoft / IBM