Apple, Microsoft et Dassault Systèmes gagnent en popularité chez les futurs ingénieurs français

Universum a demandé à près de 20 000 élèves en école d'ingénieur pour quelle entreprise ils rêvent de travailler. De quoi comparer l’attractivité des acteurs informatiques...

Quelles sont les entreprises qui font aujourd'hui le plus rêver les étudiants en école d'ingénieur en France ?  C'est précisément ce qu'a demandé Universum à 19 275 d'entre eux. Et force est de constater que les géants américains de l'informatique ont toujours autant la cote.

Comme l'année dernière, Google reste ainsi la deuxième entreprise la plus citée. Quant à Apple, il voit sa popularité croître, passant de la 9e à la 7e place du classement. Microsoft gagne aussi une place. Mais un Français brille également : Dassault Systèmes fait en effet une entrée remarquée parmi les 10 employeurs les plus attractifs, en montant de 2 places dans le classement.

Bienfaits des fusions : Sopra Steria gagne 15 places, et Dell 12

Au-delà du Top 10, d'autres entreprises du secteur informatique enregistrent de très belles hausses de popularité. La palme revient à Sopra Steria, qui gagne pas moins de 15 places pour se hisser en 86e position : la fusion a donc rendu le nouvel ensemble plus attractif. La privatisation de Dell, et son rapprochement en cours avec EMC font aussi visiblement du bien à la réputation du groupe de Michael Dell, qui gagne 12 places.

IBM rentre dans le Top 20

IBM, qui poursuit ses offensives dans le cloud, rentre dans le Top 20 en progressant de 7 places. Le Français Parrot pointe en 33e position grâce à une percée remarquable de 12 places. La hausse du niveau de popularité de Solucom est plus mesurée : le cabinet, qui s'était déjà fait remarqué au sein des derniers palmarès Great Place To Work France, progresse de 2 niveaux.

Des ESN qui voient leur attractivité baisser

Il y a, aussi, des entreprises qui voient leur attractivité baisser. Parfois même de manière marquée ou inattendue. Si des fusions pourraient avoir favorisé à l'attractivité de Dell ou de Sopra Steria, la scission de HP n'a pas l'air de convaincre les étudiants : HPE dégringole ainsi de pas moins de 12 places en un an, et se retrouve classé tout en bas du Top 100 (96e). Dans le secteur informatique, les autres baisses observables sont moins spectaculaires, et touchent principalement des ESN, comme CGI (98e, -4 places), Alten (92e, -4) ou encore Capgemini (49e, -3).

LES EMPLOYEURS LES PLUS ATTRACTIFS CHEZ LES FUTURS INGENIEURS
EMPLOYEURS 2015 Variation 2014
Airbus Group 1 0 1
Google 2 0 2
Thales 3 0 3
Dassault Aviation 4 0 4
Safran 5 0 5
EDF 6 0 6
Apple 7 2 9
VINCI 8 0 8
Microsoft 9 1 10
Dassault systèmes 10 2 12
Total 11 -4 7
Air France 12 2 14
L'Oréal Group 13 0 13
BMW Group 14 -3 11
Ubisoft 15 0 15
CNRS 16 9 25
PSA Peugeot Citroën 17 7 24
ENGIE 18 3 21
IBM 19 7 26
Bouygues Construction 20 -4 16

Microsoft / Apple