Fitbit s'apprête à supprimer 6% de son effectif

L'acteur californien du "wearable" a annoncé des résultats financiers annuels décevants, et lance un plan qui passera par des suppressions de postes.

Fitbit va se séparer de 5 à 10% de ses employés. Le géant californien des objets connectés emploie actuellement quelque 1600 personnes : entre 80 et 160 salariés sont donc visés par le plan. "De multiples départements seront concernés", annonce The Information, sans plus de précisions. Le plan, voté mercredi dernier, devra permettre de réaliser une économie de près de 200 millions de dollars. Il doit être annoncé en même temps que les résultats financiers annuels de Fitbit, attendus dans la journée. Les chiffres de l'exercice qui seront communiqué seront en dessous des attentes.

Le ténor du "wearable" pourrait aussi en profiter pour se repositionner, en développant un app store, et en ouvrant ses objets connectés à des tiers. Il évoluerait ainsi en s'éloignant du marché du hardware, et en se rapprochant de celui du software.

Avec cette nouvelle annonce, le marché de l'internet des objets poursuit donc sa mue. Des concentrations importantes ont d'ores et déjà été observées dernièrement, avec le rachat de Withings par Nokia, et par ceux de Vector et de Pebble par Fitbit. Fitbit se serait d'ailleurs aussi récemment montré intéressé par l'acquisition de Jawbone, un autre grand nom du secteur, mais le deal ne s'est finalement pas fait, faute d'accord sur le montant.

Edit du 31/01 : Fitbit a annoncé une réduction de 6% de son effectif, ce qui correspond aux départs de 110 personnes.

Fitbit / IoT