Réseau social d'entreprise : le CAC 40 passe à l'offensive Renault : le portail social permet de casser les silos d'information

Afin de véhiculer des messages institutionnels mais aussi favoriser les pratiques collaboratives, Renault s'est historiquement appuyé sur un intranet basé sur Microsoft SharePoint. Aujourd'hui, près de 80 000 collaborateurs ont à leur disposition des postes informatiques pour y accéder, dans une centaine de pays où le groupe est présent.

Après avoir mis en place 700 intranets de publications, 10 000 espaces de projets et de travail collaboratif et de nombreux outils visant à accroître le niveau d'interactivité (vidéos, blogs, messagerie instantanée, conférence Web...), Renault a pris le virage des communautés Web en 2009.

'nos différentes couches web et intranet ne se remplacent pas, elles se
"Nos différentes couches Web et intranet ne se remplacent pas, elles se superposent et coexistent" (Michel Ezran - Responsable du programme RSE chez Renault) © CCM Benchmark / Dominique Filippone

Les communautés Web : première étape avant le réseau social d'entreprise

"Les communautés Web n'ont été qu'une première étape avant le déploiement d'un moteur de recherche et d'un portail social d'entreprise qui doit permettre d'unifier les personnes et les communautés en mettant l'accent sur le microblogging", explique Michel Ezran, responsable RSE chez Renault.

Pour Renault, le projet de réseau social d'entreprise n'est pas considéré comme une brique venant se supplanter à l'intranet existant. Mais au contraire, il a pour but de vivre à ses côtés et compléter les outils existants.

"Les collaborateurs n'ont plus envie de recourir à plusieurs outils pour publier un document, discuter ou entamer une conversation et participer à une communauté thématique. Ce que nous voulons leur proposer, c'est un continuum d'usages, mais nous ne pensons pas pour autant que le RSE sera en mesure de répondre seul à cet objectif ".

Des pilotes RSE déployés auprès de 5 000 personnes

"Le portail social constitue une très grande transformation qui permet de casser les silos d'information. Grâce au microblogging, n'importe quel collaborateur peut potentiellement rentrer en contact avec n'importe qui. A terme on prévoit de renforcer les communautés Web avec des usages collaboratifs, la frontière entre collaboratif et social étant de plus en plus difficile à matérialiser, voire inexistante", poursuit Michel Ezran.

Plusieurs pilotes de réseau social d'entreprise ont été menés chez Renault, couvrant un total de 5 000 personnes. Le constructeur s'est d'ailleurs appuyé sur 25 communautés dynamiques, championnes, pour diffuser de façon virale son RSE orienté microblogging. "La phase pilote est bien avancée, les communautés sont en place, et nous allons voir si la viralité s'enclenche", a précisé Michel Ezran.

Collaboratif / Réseaux sociaux