CMS : les meilleures solutions Open Source au crible Joomla : une grande simplicité d'utilisation

Le CMS Open Source Joomla a été développé à partir de Mambo en 2005. L'un des points forts de la solution ? La convivialité de l'interface d'administration, selon Smile, construite sur un mot d'ordre, à savoir "donner un contrôle total du produit à un non technicien". Joomla est une solution communautaire, publiée sous licence GNU GPL. De type Long Term Support (LTE), la dernière version de ce CMS est la 2.5. Ce CMS a été écrit en PHP et utilise la base de données MySQL.

diagramme fonctionnel de joomla.
Diagramme fonctionnel de Joomla. © Smile

En termes de socle technique, Joomla repose sur cinq différents types d'extensions : composants, modules, plugins, templates et langues. Chacune d'entre elles gérant une fonctionnalité bien spécifique. A ce jour, plus de 10 000 extensions, commerciales ou non commerciales, sont proposées en ligne via le Joomla Extensions Directory (JED).

Au-delà de sa simplicité d'utilisation, Joomla propose une organisation des contenus "relativement complète" qui passe par un rangement par menus, catégories et tags. En revanche, Joomla n'a pas, selon Smile, la capacité à devenir "une véritable usine à sites". De plus, si Joomla se révèle être un CMS "très agréable pour le dépôt de contenu, il est en revanche très léger sur les cycles de vie", précise Smile. 

Les cas d'usage selon Smile

 Les scores modérés de Joomla sur les concepts fondamentaux se retrouvent dans notre analyse par cas d'usage, donnant néanmoins un profil relativement équilibré.

 L'outil est toutefois plus prédisposé, à la mise en place d'un "site institutionnel", qui peut se contenter des fonctions les plus classiques de la gestion de contenu et, du fait du grand nombre d'extensions disponibles, à la création d'un "site sur mesure".

exemple de définition d'une position à un module sous joomla.
Exemple de définition d'une position à un module sous Joomla. © Smile

CMS / Gestion de contenu