Google Apps vs Office 365 : le match Des consoles d'administration qui font jeu égal

Alors qu'elle était perfectible à ses débuts, la console d'administration de Google s'est très nettement améliorée au point aujourd'hui de faire jeu égal avec son homologue proposé chez Office 365, bénéficiant de l'héritage BPOS (Microsoft Business Productivity Online Standard).

"La console d'administration centralisée des Google Apps s'est enrichit. Elle est capable aujourd'hui de traiter des cas complexes d'organisation avec des domaines ou sous-domaines connexes en permettant l'activation/désactivation de fonctionnalités de Google Apps. Toutes les interfaces sont manipulables au travers des API pour provisionner et déprovisionner tout l'environnement Google de façon assez simple", indique Alain Guthauser, Senior Manager sur les offres Collaboration, Communication, Content et Connection chez Logica Business Consulting et en charge de la relation avec Google.

"La console d'administration entièrement unifiée d'Office 365 permet de manipuler la gestion des utilisateurs, de définir les permissions, et les droits d'accès aux différents services et paramètres utilisateurs au travers d'une interface Web, le tout manipulable par un profil non technique. Mais, les entreprises peuvent très bien décider d'interfacer Office 365 avec leur propre console tierce de gestion des droits existante [via Active Directory ndlr]", fait savoir de son côté Jean-Marie Abatecola, Manager Portail et Solutions Collaboratives de Logica Business Consulting en charge de l'offre Microsoft Office 365.


SaaS / Google