Sarbacane se lance aux US, et cible les 20 millions d'euros d'ici 2020

Sarbacane aux US Après avoir dévoilé une nouvelle génération de son offre, le spécialiste français de l'e-mailing se lance outre-Atlantique. Il va déployer un plan de 3 millions d'euros sur 2 ans.

Spécialiste français de l'e-mailing depuis 2001, Sarbacane Software se lance aux Etats-Unis. Avec un chiffre d'affaires de 6 millions d'euros et un effectif d'une cinquantaine de personnes, la société lilloise est déjà présente en Espagne depuis 3 ans, avec un bureau à Barcelone. Sarbacane a donc choisi les US pour la deuxième étape de son développement à l'international. Et ses ambitions sont importantes. "Notre objectif est d'atteindre 20 000 clients et 20 millions d'euros de chiffre d'affaires d'ici 2020", nous confie Mathieu Tarnus, directeur général chez Sarbacane Software.

Une nouvelle marque pour se lancer aux Etats-Unis : Mailify

image012
Mathieu Tarnus, directeur général chez Sarbacane Software. © Sarbacane Software

Pour séduire le marché américain, Sarbacane va mettre en avant son expérience, et ses références sur le marché français, où l'éditeur revendique près de 6000 clients actifs - parmi lesquels figurent principalement des PME. La société compte aussi tirer profit de la dernière génération de sa technologie (Sarbacane Desktop) qui vient d'être lancée. "Elle est dotée d'une toute nouvelle interface avec un éditeur graphique drag&drop qui optimise les e-mails pour les mobiles", commente Mathieu Tarnus. A cela s'ajoute un outil d'A/B testing, ainsi qu'une console analytics, et un moteur de ciblage tout neuf.

L'originalité de la solution ? Un logiciel, vendu par abonnement, mais qui s'installe sur le poste de l'utilisateur pour plus de confort ergonomique. Il est aussi couplé à une infrastructure de cloud qui permet de sauvegarder, synchroniser et partager les données marketing en équipe. Ce qui est aussi une nouveauté apportée par la dernière version, mais qui n'est qu'optionnelle.

Pour maximiser ses chances de réussir aux Etats-Unis, Sarbacane a aussi plus qu'aiguisé sa politique marketing. Une toute nouvelle marque sera destinée à ce marché : Mailify. La licence freemium, très répandue outre-Atlantique, est également choisie pour cibler cette zone.

Objectif : 50% du chiffre d'affaires sur l'App Store aux US

"L'idée est de capitaliser sur notre position en début de cycle en termes d'innovation pour nous lancer aux US", poursuit Mathieu Tarnus. Face à des solutions d'e-mailing comme MailChimp, Sarbacane entend proposer une alternative à l'état de l'art qui, elle, s'installe sur le poste de travail, et peut fonctionner sans recourir au cloud. "Suite au scandale de la NSA, les entreprises américaines apprécient beaucoup ce type de modèle", note-t-on chez Sarbacane qui entend d'ailleurs cibler à la fois les postes Windows et Mac. "Les entreprises américaines utilisent beaucoup plus Mac qu'ici", analyse Mathieu Tarnus qui prévoit d'ailleurs le lancement d'une version pour l'OS d'Apple d'ici la fin de l'année. "Le fait de nous positionner comme une app nous ouvrira les portes de l'App Store d'Apple. Je pense d'ailleurs qu'à terme, 50% de notre activité aux Etats-Unis pourrait provenir de l'App Store", poursuit le directeur général de Sarbacane.

Alors qu'un site est d'ores et déjà en ligne pour présenter en avant-première l'offre Mailify, la solution sera officiellement lancée dans le courant de l'été. Pour la propulser, Sarbacane Software a créé une filiale aux Etats-Unis, et vient d'ouvrir une implantation à New York. De 3 à 4 personnes, elle pourrait assez rapidement compter une quinzaine de salariés. "Notre plan de développement outre-Atlantique fait l'objet d'un investissement de 3 millions d'euros sur les deux prochaines années", précise Mathieu Tarnus.

E-Mail marketing