WordPress WooCommerce vs PrestaShop WooCommerce vs Prestashop : l'avis de l'expert




Xavier Poitau est le fondateur de l'agence Axome qui est à la fois intégrateur WordPress et PrestaShop.


poitau est le fondateur de l'agence axome.
Poitau est le fondateur de l'agence Axome. © Axome

Quelle solution conseillez-vous pour un projet d'e-commerce ?

Xavier Poitau. PrestaShop et WooCommerce sont deux solutions d'e-commerce de natures assez différentes. PrestaShop est une plateforme d'e-commerce, alors que WooCommerce est un plugin e-commerce pour un CMS. Ce sont deux orientations très différentes.

WooCommerce est populaire notamment aux Etats-Unis, mais c'est un plugin qui vient surcharger WordPress or peu de site d'e-commerce ont l'éditorial comme priorité. Les sites restent encore très centrés sur le produit.

PrestaShop s'appuie aujourd'hui sur plus de partenaires en France. Il y a plus de modules de paiement, de solutions pour le transport. De son côté, WooCommerce est plus anglo-saxon et donc ne dispose pas de ces partenariats avec des acteurs du marché français. C'est une grosse différence sur le marché français.

Les modules les plus importants en e-commerce sont ceux relatifs aux paiements, que ce soit Paypal, Atos, PayPlug, etc. PrestaShop offre une centaine de modules de paiement aujourd'hui. Ensuite, viennent les modules de transport qui permettent de s'interfacer avec Point Relay, les outils de tracking de commandes, etc. Ce sont, pour moi, les deux types de plugin essentiel aujourd'hui pour une solution d'e-commerce. PrestaShop intègre en natif la gestion des taxes.

Pour un site qui vise l'international, PrestaShop est-il à conseiller ?

PrestaShop gère la partie taxe et international. C'est l'une des grandes différences avec WooCommerce qui gère beaucoup plus mal le multi-langage et le multi-boutique. WordPress n'est pas nativement multi-langage or PrestaShop gère le multi-lingue depuis le début et le multi-boutique depuis 2012. Développer un site international est relativement simple avec PrestaShop. On peut créer un front office par pays, réaliser une géolocalisation des visiteurs, etc. Pour moi, ce serait fou de partir sur un site international avec un WordPress / WooCommerce. Ce n'est pas du tout adapté.

Voyez-vous des limites à PrestaShop en termes de nombre de références et de catégories à gérer ?

Nous n'avons pas vu de limites à PrestaShop en termes de nombre de produits, de catégories. Nous avons mis en place des sites qui réalisent aujourd'hui plusieurs millions d'euros de chiffre d'affaires, avec plus de 500 commandes/jour. En termes de largeur de catalogue, nous n'avons pas atteint de limites sur un projet PrestaShop.

Assiste-t-on aujourd'hui à des migrations de site d'une plateforme à une autre ?

En tant que prestataire PrestaShop, nous avons rencontré beaucoup de gens qui ont commencé avec WooCommerce, qui ont rencontré des problèmes de performance, des problèmes de compatibilité avec des modules et qui nous demandent de refondre leurs sites WooCommerce vers PrestaShop.

Nous menons aussi beaucoup de projets WordPress, mais à ce jour nous n'avons pas eu de demande de migration de PrestaShop vers WooCommerce.

Pour autant, une entreprise qui veut démarrer ou même simplement tester un premier site d'e-commerce n'a-t-elle pas intérêt à commencer avec WordPress et WooCommerce ?

Pour le petit commerçant qui veut démarrer sur la vente en ligne, je l'encourage aujourd'hui à choisir PrestaShop Cloud. C'est gratuit et c'est une solution qui répond bien aux besoins des entreprises qui veulent démarrer.

La dernière version de PrestaShop est bien plus stable que les précédentes

Héberger une plateforme PrestaShop ne pose pas de problèmes particuliers. L'hébergement des boutiques importantes qui génèrent un gros trafic ne s'improvise pas. Il faut des serveurs puissants, bien gérer la configuration. Sur PrestaShop on peut héberger la plateforme chez n'importe qui. Chez OVH, par exemple, on peut installer un PrestaShop en un clic, tout comme un WordPress. L'installation d'un PrestaShop est bien plus simple qu'un Magento et se place aujourd'hui au niveau de WordPress.

En outre, WordPress est plutôt sensible en termes de sécurité. Il y a au moins une alerte de sécurité chaque mois. Et même s'il est facile d'upgrader un WordPress, il faut bien penser à le faire, ce qui n'est pas le cas d'un PrestaShop Cloud, qui est mis à jour directement par l'éditeur.

PrestaShop a longtemps fait l'objet de critiques sur ses bugs. Qu'en est-il aujourd'hui selon vous en tant qu'intégrateur ?

PrestaShop a connu de gros changements à l'occasion des versions 1.5 et 1.6. La dernière version est bien plus stable que PrestaShop a pu l'être par le passé, et on tend vers le 0 bug pour ce qui est du cœur de la solution. Il reste sans doute du travail à effectuer sur les modules partenaires. Les modules de transport et de paiement doivent être pour certains stabilisés et bien sécurisés, mais c'est un travail qui est en cours. PrestaShop a aujourd'hui résolu la plupart des problèmes que nous avons pu rencontrer par le passé.

Pour vous, PrestaShop rivalise-t-il aujourd'hui avec des poids lourds du e-commerce comme Hybris, Demandware, Intershop ?

Face à Hybris ou Demandware, je dirais non, notamment sur des gros projets où le site d'e-commerce doit s'interfacer à un ERP. Par contre, face à Magento, l'écart est de plus en plus faible et beaucoup des intégrateurs historiques Magento commencent à s'intéresser à PrestaShop car aujourd'hui la communauté PrestaShop est plus dynamique, notamment en France, la plateforme gère tout ce que Magento sait gérer.

Wordpress / AVIS