Le réseau social s'ouvre à l'authentification unifiée OpenID

MySpace ajoute ses 200 millions de comptes afin de soutenir le standard OpenID permettant de créer un profil numérique partageable entre plusieurs sites. L'implémentation reste toutefois limitée et l'authentification réciproque rare.

Le réseau social MySpace a décidé à son tour de prendre en charge le support d'OpenID, un système d'authentification Open Source décentralisé dont la particularité est de permettre une authentification unique sur plusieurs sites et services Web. Après l'annonce de Yahoo en janvier 2008 de l'adoption de ce standard pour ses 248 millions de comptes, MySpace est le deuxième géant à rejoindre l'alliance OpenID avec 200 millions d'inscrits revendiqués.

Pour permettre cette interopérabilité en matière d'authentification, un internaute doit disposer d'une URI (Uniform Resource Identifier ou identifiant uniforme de ressource) qui lui est fournie par un fournisseur d'identité OpenID. Il en existe plusieurs dont notamment VeriSign, et désormais MySpace. Il reste à l'internaute à créer auprès de ce dernier un compte, en renseignant classiquement mot de passe, nom d'utilisateur ainsi que d'éventuelles données personnelles. Un profil OpenID sera alors créé, auquel sera associée une adresse Web. 

OpenID serait d'ores et déjà adopté par près de 8 000 sites Internet, parmi lesquels, outre Yahoo, on trouve LiveJournal, Technorati ou encore Plaxo. Google Blogger, AOL, VeriSign, France Telecom et Sun Microsystems sont aussi des acteurs impliqués en faveur d'OpenID, soit via son support, soit via son implementation dans des services sur Internet.

Un compte MySpace ne permettra pas d'accéder à Yahoo

Bill Gates avait de son côté déclaré en 2007 que Microsoft soutenait le standard Open Source et fait savoir que les identités créées par le biais d'OpenID seraient compatibles avec sa propre technologie, concurrente, CardSpace, qui succède à Passeport. Ce dernier, destiné principalement à fédérer les identités des utilisateurs sur les services Microsoft, est demeuré principalement exploité dans le cadre de MSN.

OpenID espère permettre une interaction plus étendue entre les différents acteurs d'Internet. Le ralliement de MySpace constitue une nouvelle étape en ce sens en portant le nombre de comptes OpenID à près de 500 millions. Toutefois, comme pour Yahoo précédemment, l'adhésion du réseau social n'est que partielle. En effet, pour le moment MySpace n'est que fournisseur de comptes OpenID et l'authentification réciproque entre les sites demeure limitée.

Ainsi les utilisateurs, grâce à leur compte MySpace, pourront certes accéder à d'autres sites en utilisant leur compte, dont le réseau social Plaxo, mais Yahoo leur restera fermé. De même, les internautes disposant de comptes OpenID crées sur Yahoo ne pourront pas accéder par le biais de celui-ci à MySpace.

Les sites Web hésitent en effet toujours à décloisonner intégralement leurs services, occultant ainsi en partie les bénéfices d'un système tel qu'OpenID. L'adoption effective du standard suppose encore une implémentation complète, c'est-à-dire que les membres du projet fournissent des identifiants OpenID, mais également qu'ils acceptent ceux générés par les autres sites, souvent concurrents.

Autour du même sujet