Symantec s'offre les logiciels de sécurité de PC Tools

Pour un montant non communiqué, Symantec rachète l'éditeur australien de solutions de sécurité et d'utilitaires d'optimisation pour environnement Windows. Symantec complète ainsi son catalogue pour le grand-public.

Le nombre des petits acteurs indépendants de l'univers de la sécurité, et plus précisément de la protection contre les logiciels malveillants, se réduit encore avec le rachat de PC Tools par Symantec. Dans un communiqué daté du 18 août, le géant de la sécurité et des réseaux a en effet confirmé la finalisation de la transaction avec l'éditeur australien. Les modalités financières de l'opération n'ont toutefois pas été communiquées.

L'acquisition profitera directement à compléter la gamme de logiciels et d'utilitaires de Symantec destinés au grand-public et donc à sa division Consumer. PC Tools développe en effet des solutions de sécurité de pare-feu, d'antispyware (Spyware Doctor), mais aussi de lutte contre les autres menaces Internet via une suite tout-en-un et un antivirus (PC Tools AntiVirus et PC Tools Internet Security).

L'éditeur australien basé à Sydney commercialise également des produits de maintenance sous Windows : Registry Mechanic et Desktop Maestro. Même si PC Tools propose des solutions concurrentes, Symantec compte sur la forte présence à l'international de l'australien (196 pays et 27 langues couverts) pour accroître encore sa part de marché.

Les logiciels PC Tools seront toujours développés

L'américain renforce également son expertise dans le domaine de la sécurité grâce à l'acquisition d'un nouveau centre de recherche sur les menaces informatiques, le PC Tools' Malware Research Centre. Celui-ci a pour objectif de mesurer les tendances en matière d'attaques et de détecter l'émergence de nouvelles formes de programmes malveillants.

Le porte-parole de Symantec pour la région Asie Pacifique explique par conséquent être soucieux de conserver le personnel expérimenté de PC Tools, qui par ailleurs aurait pu craindre des licenciements en raison de doublons entre les deux éditeurs. Symantec se veut également rassurant à l'égard des utilisateurs des logiciels de PC Tools qui continueront à être développées indépendamment.

Simon Clausen reste ainsi le P-DG de la société australienne qui continuera à fonctionner sur la base de son propre réseau de distributeurs. Les utilisateurs ne devraient donc a priori pas craindre de voir Symantec rationnaliser son catalogue de logiciels au profit de ses propres produits et en les orientant progressivement vers ses solutions de sécurité.

L'acquisition devrait être finalisée dès la fin de l'année 2008, après validation par les autorités de régulation. Après des rachats dans des domaines en pleine croissance comme la virtualisation et le stockage (avec AppStream et Swapdrive), ou encore la gestion des processus informatiques (Altris), Symantec revient à son principal métier, celui de la sécurité.

Un secteur où la concentration s'est accentuée et sur lequel l'éditeur américain est confronté à la concurrence d'autres grands acteurs, dont Microsoft, notamment sur la cible grand-public. La firme de Redmond s'est d'ailleurs elle aussi portée acquéreuse de plusieurs spécialistes de la sécurité afin de renforcer son expertise, dont Komoku pour les rootkits et U-Prove (chiffrement). Dans le domaine de l'optimisation Windows, Microsoft a aussi racheté en 2006, Winternals, éditeur de logiciels et d'utilitaire gratuits.

Symantec