La France, paradis du spam en avril En France, les malwares aiment se cacher dans les publicités

Selon le rapport semestriel de sécurité Microsoft, Win32/ClickPotato est la plus forte menace en France. Le malware peut se faire passer pour une extension d'un programme légitime (de lecture multimédia par exemple), et venant avec des publicités ciblant l'internaute en se basant sur ses habitudes de navigation.

 

Win32/Zwangi est de son côté un programme tournant en arrière plan, qui modifie les réglages du navigateur pour visiter un site web particulier. C'est le deuxième malware le plus détecté par Microsoft en France. 

Quant à Win32/Hotbar a déjà été épinglé de nombreuses fois dans ce baromètre : cet adware malveillant figurait en tête du classement mondial ces derniers mois.

 

Les autres menaces constatées par Microsoft ne concernent pas plus d'un PC sur dix en France; même si y figurent des malwares connus comme Autorun (6.5%), Tartef (4.6%), Renos (.4.2%) ou Rimecud (3.3/%).

 

Virus / Malware