Création d'une plate-forme européenne de lutte contre la cybercriminalité

Les ministres de l'Intérieur et les ministres de la Justice des pays membres de l'Union Européenne se sont accordés sur la création d'une plate-forme européenne d'alertes. Créée et hébergée par Europol, elle disposera d'une première enveloppe de 300 000 euros afin de recueillir et centraliser les infractions relevées sur Internet, notamment en matière de pédopornographie et de terrorisme. Les données collectées par les différents systèmes de signalement des états membres seront donc partagées sur la plate-forme européenne.

Europe / Phishing