Les attaques DDoS bientôt un crime en Suède

La suède va amender sa législation pour qu'à partir du premier juin, les attaques en déni de service distribué (DDoS) soient considérées comme des crimes et passibles d'une peine maximale de 2 ans de prison. Aucune loi n'existe actuellement pour punir ce type de pratique. En 2006, les sites Web du gouvernement et de la police avaient subi une attaque revendiquée en DDoS après la fermeture controversée d'un site BitTorrent.

Juridique / DDOS