DeviceLock 7.0 Endpoint DLP Suite : contrôle contextuel et filtrage de contenus contre la fuite de données

Avec cette nouvelle version, l'éditeur de solutions prévention de fuite de données DeviceLock étend les contrôles contextuels et applique un nouveau filtrage des contenus.

DeviceLock, éditeur de solutions de prévention de fuite de données confidentielles (data loss prevention, ou DLP) sur les postes de travail, annonce la disponibilité de DeviceLock 7.0 Endpoint DLP Suite. Cette version étend les contrôles contextuels des communications réseau et applique un filtrage des contenus sur les divers canaux de transmission de données entre les postes de travail de l'entreprise.

DeviceLock 7.0 exerce en effet ce contrôle contextuel sur les canaux locaux de données des ordinateurs protégés, y compris l'ensemble de leurs ports et périphériques. A partir d'objets de stratégie de groupe (GPO)  Microsoft Windows Active Directory® centralisés et de consoles associées, les administrateurs peuvent gérer de façon dynamique des agents distribués en appliquant des règles DLP définies au niveau central.

Un nouveau module, ContentLock, permet aussi de contrôler et de filtrer le contenu textuel des fichiers et objets de données en fonction de règles faisant intervenir le contexte, des expressions rationnelles, des conditions numériques et des opérateurs booléens. Des modèles préconfigurés pour la détection de structures de données courantes, de mots-clés sensibles, de propriétés de documents, de types de fichiers, etc. sont fournis. Les règles sont aussi personnalisables.

Le composant NetworkLock, disponible sous licence séparée, étend le contrôle de protocole contextuel à FTP/S, HTTP/HTTPS, SMTP/S, Telnet, aux messageries instantanées, aux webmails et aux réseaux sociaux tels que Twitter, Gmail et Facebook.

Active Directory / FTP