La sécurité des principaux navigateurs au crible Safari 4 : Apple rattrape son retard

Sous Mac, les attaques sont beaucoup moins présentes, et la sécurité est donc souvent moins jugée critique. Pourtant, le navigateur d'Apple fonctionne aussi sous PC, et il a fallu attendre la dernière version (4) pour voir apparaitre des outils de sécurité au niveau du marché. 

Protection et certificats 

Safari est dorénavant doté d'un gestionnaire d'anti-phishing, de reconnaissance de logiciels malveillants, et d'une fonction de navigation en mode privé. Toutefois, seuls les détenteurs de Mac dispose d'une protection contre le crash d'extension. Le navigateur à la pomme prend aussi en charge les certificats EV (Extended Validation), qui permettent d'identifier les sites Web légitimes. 

le certificat ev
Le certificat EV © Apple

Chiffrement sécurisé 

Le navigateur d'Apple intègre Windows Attachment monitor. Un outil qui permet d'informer l'antivirus installé sur l'ordinateur d'un téléchargement de fichier ou de logiciel. Ainsi, l'antivirus peut analyser immédiatement ce qui est enregistré sur le disque dur, et stopper les éventuels codes malveillants. Safari dispose en outre d'un gestionnaire de téléchargements qui affiche la légitimité du fichier récupéré avant de l'ouvrir. Aux côtés de la prise en charge du chiffrement SSL, Safari supporte également les applications Java signées. 

Virus / Navigateurs