La Russie impliquée dans la cyber-attaque contre l'Estonie ?

Selon l'Asymmetric Threats Contingency Alliance (ATCA), une association composée d'experts internationaux, membres de la Chambre britannique des Lords, du Parlement européen, du Congrès américain ou d'entreprises de la finance, les autorités russes seraient impliquées dans la cyber-attaque lancée contre l'Estonie (lire "L'estonie victime d'une attaque DoS"). Les administrations estoniennes ont en effet été submergées durant plusieurs jours par des millions de connexions. En cause, la décision controversée du gouvernement de déplacer un monument à la gloire des soldats russes.

D'après l'ATCA, qui affirme détenir des preuves, la Russie aurait loué temporairement les services de propriétaires de botnets, des réseaux de PC zombies, pour accroître le nombre d'ordinateurs impliqués dans l'attaque en déni de service lancée contre l'Estonie. Près d'un million d'ordinateurs contrôlés par des bots auraient ainsi été mis à contribution.

Autour du même sujet