Une attaque de pharming vise 65 établissements bancaires

Des pirates ont tenté de rediriger des internautes vers des adresses frauduleuses dans le but de contaminer leur ordinateur avec un code malveillant. Cette attaque de pharming s'appuyait sur de multiples adresses IP et des serveurs situés dans quatre pays différents. Lorsqu'un internaute contaminé se connectait à l'un des 65 sites bancaires surveillés par le keylogger, les données de connexion étaient transmises aux pirates. 2,5 jours ont été nécessaires pour identifier l'attaque et fermer les sites Web malicieux. Selon Websense, plus de 1000 PC auraient été infectés en seulement 1 jour.