Piratage : 21 membres présumés d'Anonymous arrêtés

Le FBI a annoncé l'arrestation aux Etats-Unis de 16 pirates soupçonnés d'avoir participé à une attaque contre Paypal. Cinq autres suspects ont été appréhendés en Europe.

Aux États-Unis, 16 personnes ont été arrêtées en raison de leur implication supposée de l'attaque par déni de service subie par le site de PayPal entre le 6 et le 10 décembre 2011. Cette dernière avait été revendiquée par le collectif Anonymous qui voulait ainsi punir cette société pour ne plus avoir accepté de transmettre des dons en soutien à Julien Assange et Wikileaks.

Les arrestations ont été réalisées dans de nombreux Etats américains et concernent uniquement des hommes, âgés de 20 à 42 ans. 14 d'entre eux auraient utilisé Low Orbit Ion Cannon, l'outil promu par les Anonymous servant à réaliser les attaques par déni de service.

Scott Arciszewski, un étudiant de 21 ans, est de son côté soupçonné d'avoir accédé illégalement le 21 juin au système d'information d'InfraGard, qui travaille avec le FBI. Il y aurait déposé trois fichiers qu'il a appelés "aspydrv.asp; jpg" deux semaines après que le groupe de pirates des LulzSec aient revendiqué une attaque contre le site d'Infraguard et diffusé une de leur base de données confidentielle.

Lance Moore, également âgé de 21 ans, a été arrêté de son côté pour avoir diffusé des informations confidentielles d'AT&T, qui fut également son ancien employeur. Ces données de l'opérateur téléphonique avaient également été diffusées par LulzSec.

La police britannique a également arrêté une personne, et la police néerlandaise quatre de plus, "pour des crimes informatiques" également liés à cette affaire. Le communiqué ne donne pas plus de détails sur ces arrestations conduites en Europe.

Les divers comptes Twitter associés aux Anonymous ne semblent pas nier l'appartenance des personnes arrêtées dans leurs opérations. Les pirates arrêtés sont passibles d'un maximum de 10 ans de prison et 250 000 dollars d'amende.

Etats-Unis / Pirate