La SEC suspend la cotation de 35 entreprises à cause du spam

Les campagnes de spam boursier, ou "pump-and-dump", consistant à faire circuler de fausses rumeurs sur des entreprises pour influer sur les cotations ont contraint cette fois l'autorité des marchés financiers américaine à prendre des mesures draconiennes. La SEC a en effet ordonné la suspension jusqu'au 21 mars, à midi, de la cotation de 35 petites entreprises. Le gendarme de la bourse évalue à 100 millions, le nombre de spams boursiers envoyés chaque semaine par email.

Juridique / Etats-Unis