7 000 à 9 500 dollars par jour de bénéfice pour une campagne de spam

Beaucoup d'efforts pour un bénéfice au final réduit : c'est la conclusion de chercheurs de l'université de Berkeley qui ont enquêté sur le modèle économique du spam. Le taux de réponse aux campagnes demeure néanmoins plus que suffisant pour générer un profit. Sur les 347,6 millions d'emails d'une campagne de spam, seuls 10 522 destinataires ont ouvert le message. Ils n'ont en revanche été que 28 à effectuer un achat, en moyenne de 100 dollars. Selon les estimations des chercheurs américains, une telle campagne sur des produits pharmaceutiques peut générer entre 7000 et 9500 dollars de bénéfice chaque jour, soit près de 3,5 millions de dollars à l'année. Le profit doit toutefois encore être partagé entre l'opérateur du botnet exploité pour l'émission des messages, et le spammeur.

Spam